DES PESTICIDES INTERDITS PRODUITS PRÈS DE LYON

Publié le par Résistance verte

Le Régent, pesticide toxique et tueur d’abeilles interdit en Europe, est toujours fabriqué en France à l’usine agrochimique de BASF à Genay.
Un groupe de Faucheurs Volontaires lanceurs d’alerte a tenu à dénoncer mercredi 1er juin la production et la commercialisation à l’étranger de ce produit dangereux après en avoir découvert la présence dans cette usine proche de Lyon.

Accompagnés d’apiculteurs, d’un médecin et de membres d’associations de défense de l’environnement, ils sont venus rappeler les dangers que peuvent représenter les produits phytosanitaires sur la biodiversité mais également sur notre propre santé.
Des études révèlent en effet que de nombreux résidus de pesticides interdits en Europe se retrouvent malgré tout dans notre alimentation.

Le 6 juin 2022

https://youtu.be/rfWohk6jCow

CONFÉRENCE DE PRESSE DES FAUCHEURS D'OGM

Le 1 er juin 2022, devant BASF à Genay (69)

Les Faucheurs Volontaires ont tenu une conférence de presse ce lundi 1er juin devant ce site de production de pesticides à Genay (69). Des membres d’organisations d’apiculteurs s’y sont également exprimés, ainsi qu’un médecin, un représentant d’Arthropologia et une jeune agronome. Toutes et tous ont dénoncé les pratiques illégales de cette multinationale, et ont présenté les dangers avérés de ces pesticides sur la survie des pollinisateurs, les impacts sur notre alimentation, et sur la santé de tous les êtres vivants sur Terre.

Un constat d'inaction des pouvoirs publics devant les révélations des instances de santé concernant les pesticides a été dressé. Rappelons que lors d’une inspection citoyenne du site chimique de BASF à Genay, les Faucheuses et Faucheurs Volontaires d'OGM y avaient découvert des fûts de Régent TS (photo ci-jointe), insecticide tueur d’abeilles, dont l’utilisation est interdite dans l’Union Européenne depuis plusieurs années. Ce stock était destiné à l’exportation vers des pays où ce pesticide n’est toujours pas interdit.

BASF est hors-la-loi.

En effet, la loi Egalim, votée en 2018 par le Parlement français précise : « "Sont interdits à compter du 1er janvier 2022 la production, le stockage et la circulation de produits phytopharmaceutiques contenant des substances actives non approuvées pour des raisons liées à la protection de la santé humaine ou animale ou de l'environnement conformément au règlement (CE) n° 1107/2009 du Parlement européen et du Conseil du 21 octobre 2009 précitée, sous réserve du respect des règles de l'Organisation mondiale du commerce ».

Qu’attendent les Pouvoirs Publics pour faire appliquer cette réglementation? Préfèrent-ils sacrifier la biodiversité et la santé humaineau profit des multinationales ? Suite à cette conférence de presse, BASF a refusé de s’expliquer devant une délégation représentant l’ensemble des organisations présentes.

Les Faucheuses et Faucheurs d’OGM restent déterminé.s.es et sont prêts à se mobiliser partout où ce sera nécessaire pour que tout le vivant soit préservé dans son intégrité, sans pesticides et sans OGM de toutes sortes.

https://youtu.be/442ZjB0-0RI

Publié dans Pollution chimique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article