POLLUTIONS CHIMIQUES DES TRANSPORTS

Publié le par Résistance verte

 

Avions en l’air le 15/02/2022 à 15h15 local sur l’'Europe uniquement.
https://flight-radar.eu/fr/suivi-des-vols-en-temps-reel/
La moitié des émissions du transport aérien générée par 1 % de la population mondiale. Voyager en avion pollue jusqu’à 60 fois plus que si l’on prend le rail.
Le transport aérien est le mode de transport le plus polluant, car il consomme d'énormes quantités de pétrole et il émet à fortes doses : du dioxyde de carbone, du dioxyde de soufre, du monoxyde de carbone, de l'oxydes d'azote, des hydrocarbures imbrûlés, de l'ozone, des composés organiques volatiles, des particules...

Navires en mer le 15/02/2022 à 15h10 local sur une petite partie du globe, sud Europe et nord Afrique.
http://www.pilotage-maritime.nc/ais.php
Ils naviguent tous au fioul lourd détaxé, consommation moyenne d’un tanker environ 300 Tonnes/jour. Le transport maritime achemine plus de 90% des marchandises dans le monde.
Un lien sans équivoque entre les gaz d’échappement des cargos et plusieurs maladies cardiovasculaires et respiratoires a d’ailleurs été établi par les recherches de l’université de Rostock et le centre de recherche sur l’environnement allemand Helmholzzentrum Munich. Chaque année en Europe, ces émissions du transport maritime causent près de 60 000 morts et coûtent 58 milliards d’euros aux services de santé.

2 polluants principaux, l’oxyde de soufre (Sox) et l’oxyde d’azote (NOx). Importants polluants de l’air, ils accélèrent la formation de particules fines et ultra-fines.
n pénétrant dans les plus fines ramifications respiratoires, elles peuvent entraîner une dégradation de la respiration, une hyper-réactivité des bronches chez les asthmatiques ou encore une augmentation de la sensibilité des bronches aux infections microbiennes chez les enfants.
L'oxyde d’azote (NOx), le transport maritime en émet entre 17 et 31% des émissions mondiales. Ce polluant irrite les voies respiratoires. Il est responsable de bronchites aiguës, augmente le risque de maladies respiratoires et cardiovasculaires à court et long termes.
https://fne.asso.fr/dossiers/l-insoutenable-pollution-de-l-air-du-transport-maritime

Perspective, selon l'OCDE, d'un quadruplement du nombre de navires sur les trente prochaines années. Le catalogue des nuisances du secteur maritime ne se réduit pas à la seule pollution atmosphérique des navires, il intègre aussi les bruits sous-marins, les déversements accidentels ou intentionnels (dégazages), produits chimiques nocifs utilisés sur les coques pour éviter l'encrassement, ou la propagation des espèces invasives.

La focalisation générale sur les gaz à effets de serre et leur impact climatique, permet d'occulter entièrement toutes les autres pollutions, qui ainsi disparaissent. À croire qu'il n'existe plus qu'un seul polluant atmosphérique, le CO2, et qu'il n'existe plus qu'une seule écologie, le réchauffement climatique.

En juin 2012, l’OMS a classé les effluents d'échappement des moteurs Diesel comme cancérogènes certains pour l’homme.

En octobre 2013, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé la pollution de l'air extérieur et les particules de l'air extérieur comme cancérogènes certains pour l’homme. Les polluants atmosphériques, et en particulier les particules, représentent un enjeu sanitaire majeur. En France, il est estimé que l’exposition aux particules fines PM 2,5 réduit l’espérance de vie de 8,2 mois. Selon l’OMS, la pollution par les particules PM10 est à l’origine de 6 % des décès prématurés en France en moyenne.

Les dernières données scientifiques renforcent encore le lien entre la pollution de l’air extérieur et des pathologies respiratoires et cardiovasculaires et mettent en évidence des effets sur la reproduction, le développement fœtal ou neurologique.

Le dioxyde d’azote (NO2) et l'ozone (O3) s’avèrent également toxiques pour l’homme et ont des effets néfastes sur les écosystèmes. Les coûts de santé (décès prématurés, bronchites chroniques...) de la pollution représentent chaque année entre 20 et 30 milliards d’euros (Md €) en France.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article