MOTEUR HYBRIDE À VAPEUR D'EAU

Publié le par Résistance verte

 

On considère qu’en moyenne seul 30% de l’énergie contenue dans un litre d’essence sert effectivement à la propulsion du véhicule. Le reste est perdu en frottements et en dégagement de chaleur.

C'est une technique d'injection d'eau destinée à diminuer la consommation de carburant et la pollution.
L’air est « humidifié » au moment de l’admission dans le moteur, ce qui permet de l’enrichir avec de l’oxygène (car dans l’eau H2O, il y a de l’oxygène). L’eau nécessaire à ce système est stockée dans un réservoir, sous le capot. Elle est montée en température grâce à l’air chaud dégagé par l’échappement puis injectée sous forme de brume dans le conduit d’admission.

L’eau ainsi pulvérisée à haute pression permet de diminuer l’usure des pièces moteur et donc d’allonger la durée de vie du véhicule mais aussi de réduire la consommation de carburant, de l’ordre de 10 à 25%. Et qui dit moins de carburant brûlé, dit moins de polluants, jusqu’à 70% de rejet de CO2 en moins dans l’atmosphère.

https://youtu.be/TiIuS_73Iwg

https://youtu.be/o0rHCFuFmGw

https://youtu.be/fnEmcjhOa9I

https://youtu.be/jS__5y3xB_Y

https://youtu.be/pheRUf_3ros

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article