ACTION JUDICIAIRE COLLECTIVE CONTRE LE COMPTEUR LINKY

Publié le par Résistance verte

 

DES MILLIERS DE PLAIGNANTS CONTRE ENEDIS

Les collectifs « Stop Linky 5G » de la Loire et de Haute-Loire participent à une action judiciaire collective contre le Linky, le compteur communicant d’Enedis. Décryptage de cette première action au fond d’envergure.

Avec le compteur Linky, « c’est la première fois que l’on impose un objet technologique dans un foyer », souligne l’avocat en charge du dossier, Me Édouard Raffin. Photo Progrès/Yves SALVAT

Le compteur Linky connaît une forte opposition depuis fin 2015 et l’installation à marche forcée des premiers appareils. Le compteur communicant a déjà été l’objet de plusieurs procès mais, pour la première fois, l’action sera collective et portera sur le fond. Comme l’explique l’avocat en charge du dossier, maître Édouard Raffin : « En France, il y a eu des défaites mais aussi des dizaines de référés gagnés pour les personnes électrohypersensibles. Mais c’est la première action collective conjointe. Plusieurs individus sont regroupés dans une seule et même procédure. »

« Il n’y a jamais eu d’attaques contre le Linky de cette ampleur »

2000 plaignants sont ainsi réunis avec des dossiers déposés devant les tribunaux de l’ensemble de la région : « L’action regroupe 18 procédures d’Aurillac à Thonon-les-Bains et 2 000 requérants.  Il n’y a jamais eu d’attaques contre le Linky de cette ampleur. » Et l’objectif est clair : « Faire reconnaître le droit au refus de ces nouveaux compteurs. Je me bats pour le respect de la liberté de choix. » Car avec le Linky, « c’est la première fois que l’on impose un objet technologique dans un foyer ».

72 dossiers à Roanne et 90 à Saint-Etienne, 104 en Haute-Loire

Avec 162 dossiers, la Loire participe activement à cette action, comme le souligne Denis Nicolier, porte-parole du collectif Stop Linky 5G Loire : « Il y a 72 dossiers à Roanne et 90 à Saint-Etienne. Dans ce type d’affaire, chaque dossier déposé possède des pièces justificatives de la plainte contre Enedis. » Ces plaintes se déclinent entre impacts écologiques, sur la santé, l’aspect financier ou encore le droit numérique. Mais l’objectif est commun : « Obtenir le droit au refus du Linky. »

Denis Nicolier dénonce « un passage en force, car la loi ne donne pas le droit à Enedis d’imposer l’installation. » L’impact sur la santé est également un point central : « On défend des gens malades des ondes. » Côté écologique, il parle « d’un gaspillage. En Allemagne, par exemple, seuls les industriels sont équipés de ce type de compteur ».

Le coût est lui aussi pointé du doigt : « La Cour des comptes a montré qu’à partir de 2022, les usagers devraient payer pour le Linky. » La Haute-Loire présentera également 104 dossiers. Christine Guttermann, porte-parole du collectif Stop Linky 5G 43 Marches du Velay-Rochebaron rappelle l’importance de la démarche collective : « C’est une vraie force de poids, de travail mais aussi d’émulation et de collaboration. »
https://www.leprogres.fr/economie/2021/06/01/vous-devrez-rembourser-votre-compteur-linky-des-2022-et-voici-pourquoi

Il faudra se montrer patient avant de connaître le dénouement de cette assignation collective au fond, à en croire M e Édouard Raffin : « En cas de défaite, Enedis va faire appel. Et si nous perdons, nous ferons appel. S’il le faut, nous irons jusqu’à la Cour de cassation, qui tranchera. » La bagarre judiciaire contre Enedis ne fait donc que commencer : « Ils iront et nous irons jusqu’au bout. »

Rochetaillée : un incendie mortel qui « pose question »

En parallèle, Me Édouard Raffin défend également la famille ligérienne qui engage une poursuite suite au  drame de Rochetaillée. En février 2020, un incendie avait coûté la vie à un couple de septuagénaires.
https://www.leprogres.fr/edition-loire-sud/2020/02/10/rochetaillee-un-couple-de-septuagenaires-decede-dans-un-incendie

La famille souhaite éclaircir les zones d’ombre autour de ce drame, comme le détaille l’avocat lyonnais : « Dans ce volet pénal, la famille souhaite déterminer si la cause vient du compteur Linky. Le feu est parti du local où se trouvait le compteur Linky qui venait d’être installé. Les compteurs Linky sont à l’origine de plusieurs départs d’incendie. Tout cela pose question. »

Clément GOUTELLE, Le Progrès du dimanche 4 juillet 2021

France 3

France 3

Publié dans Compteur communicant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article