ARRÊTONS LA DEUXIÈME VAGUE DES OGM ! 

Publié le par Résistance verte

 

S’il n’y a plus de cultures transgéniques en France grâce aux mobilisations citoyennes commencées dès la fin des années 1990, le problème des OGM et des plantes pesticides n’est hélas pas une affaire classée. D’autres OGM obtenus par de nouvelles techniques de modification génétique sont passés illégalement entre les mailles du filet et sont aujourd’hui cultivés dans notre pays.

Prétendant à tort que ces nouveaux OGM n'entrent pas dans le champ d'application de la réglementation européenne, l’industrie des biotechnologies veut tromper les paysans et les consommateurs pour que ses nouveaux OGM ne soient ni évalués, ni étiquetés lorsqu’ils sont autorisés.

Or, en juillet 2018, la Cour de Justice de l'Union Européenne a rappelé que tous les nouveaux OGM génèrent les mêmes risques que les OGM transgéniques et doivent donc être réglementés comme tels. Décision confirmée par le Conseil d'Etat Français !

Aujourd’hui, presque un an après la décision du Conseil d’État, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, ment publiquement en affirmant que les nouveaux OGM ne sont pas des OGM, reprenant ainsi à son compte les arguments de l’industrie des biotechnologies et contrevenant à la décision du Conseil d'Etat. Le scandale environnemental se double d'un scandale judicaire !

Une fois encore, ce gouvernement tente de gagner du temps pour le plus grand profit des multinationales de l'agrochimie !

Pétition
https://ogm-jenveuxpas.agirpourlenvironnement.org/

 

 

Publié dans OGM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article