LA MARQUE DE L'ESCLAVAGE

Publié le par Résistance verte

 

Le masque est une marque d'esclavage, une muselière qui limite la parole et affirme sa soumission à un monde totalitaire.

Tout ceux qui expriment un point de vue critique qui n'est pas conforme avec la pensée unique produite par les médias, la pub et les politicards, sont d'emblée uniformisés sous une étiquette dénigrante et excluante, avec des commentaires formalistes ne portant que sur les apparences, sans jamais s'intéresser aux spécificités de toutes ces critiques diverses. Ainsi le partage et le débat devient impossible et pourtant nécessaire à l'analyse critique révolutionnaire en période de confusion. C'est un processus de séparation et de distanciation où chacun se retrouve isolé avec les siens dans sa chapelle.

L'exclusion globalisante où tous sont suspects, la calomnie, la diffamation, atteste de leur mépris de tous ceux qui ne sont pas comme eux, cette élite éclairée qui a la mission de convaincre un peuple d'hérétiques ignorants. Le complotisme est un masque qui permet aux conformistes conservateurs ou staliniens, de museler les mauvais esclaves insoumis.

Un décalé sans appartenance

 

 

Publié dans Coronavirus, Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article