TROIS FOIS PLUS DE MORTS DANS LES PAYS CONFINÉS QUE DANS LES PAYS NON-CONFINÉS

Publié le par Résistance verte

 

Dans les pays les plus confinés, la Belgique (depuis le 18 mars), l’Italie (depuis le 8 mars), l’Espagne (13 mars) et la France (17 mars), on bat des records de décès. Nous sommes (19 avril), : en Belgique à plus de 5400 morts (470.5 décès/1 million d’habitants) ; en Espagne à plus de 20 000 morts (441/1 million) ; en Italie à plus de 23 000 (384/1 million) ; et en France à plus de 19 000 (296/1 million).

Comparons ces statistiques macabres avec celles de quelques pays qui n’ont pas confiné ou l’ont fait de manière plus légère. Aux Pays-Bas (pas de confinement), plus de 3 600 décès ou 210/1 million d’habitants ; en Suisse, plus de 1 300 décès ou 158/1 million ; en Suède, plus de 1 500 décès ou 149/1 million d’habitants. On pourrait ajouter Singapour et Taïwan avec seulement, respectivement 11 et 3 morts par million d’habitants ! Précisons qu’en Suède et à Singapour, les restaurants sont restés ouverts. Même en Allemagne (4500 décès ou 54.2/1 million) le confinement a été partiel. Dans ces pays non-confinés, il n’y a pas eu de pénurie de lits d’hôpital en réanimation.

Bien sûr, la pandémie n’est pas terminée mais tous les experts s’accordent à dire que la fin approche. On peut déjà commencer à se poser des questions sur l’utilité sanitaire du confinement.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-chiffres-cles/article/Coronavirus-trois-fois-plus-de-morts-dans-les-pays-confines-que-dans-les-pays-non-confines

Publié dans Coronavirus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article