TRICASTIN, 40 ANS ÇA SUFFIT !

Publié le par Résistance verte

 

Ce 21 février, à 7h10, plusieurs dizaines de militant·es de Greenpeace France se sont introduit·es sur le site de Tricastin, dans la Drôme. Leur objectif ? Alerter sur le vieillissement de cette centrale nucléaire et exiger sa fermeture au plus tôt.

Une centrale vieille et dangereuse

La centrale de Tricastin présente de nombreuses failles qui justifient sa mise à l’arrêt et son démantèlement. La cuve de son premier réacteur est la plus fissurée du parc nucléaire français. Elle a été construite en zone sismique et la digue qui la protège des inondations reste fragile. A plusieurs reprises déjà, des éléments radioactifs ont fuité et contaminé les nappes phréatiques.

Les centrales n’ont pas été conçues ni testées pour durer plus de 40 ans. 40 ans, c’est la durée maximale de fonctionnement pour laquelle les réacteurs français ont été conçus et testés. Au-delà de 40 ans, les conséquences du vieillissement des centrales sont imprévisibles. Cette année, Tricastin dépassera sa date de péremption. Cependant EDF tente d’imposer la prolongation des réacteurs de toutes les centrales d’au moins dix ans, en y réalisant des travaux coûteux et pourtant insuffisants.

Vivement la retraite !

Afin de garantir la sécurité des habitant·es, exigeons dès maintenant que démarre le processus de fermetures des vieux réacteurs comme celui de Tricastin. Disons non à la prolongation et oui à la reconversion socioéconomique des travailleurs et des territoires.

UNE CENTRALE NUCLÉAIRE À HAUT RISQUE

EDF devra publier prochainement son rapport de conclusion du réexamen de Tricastin 1. Les dispositions proposées par EDF dans son rapport seront soumises à une enquête publique.
Même si EDF propose quelques modifications pour améliorer le niveau de sûreté du réacteur n°1 de Tricastin, celui-ci ne pourra jamais atteindre un niveau de sûreté des réacteurs nucléaires modernes de 3eme génération.

Le réacteur n°1 de Tricastin présente de graves déficits en matière de sûreté au regard des exigences françaises et internationales appliquées à l’heure actuelle et les conséquences d'un accident seraient considérables, mettant en péril les riverains, l'environnement et l 'économie locale.

Au vu des défauts, des incertitudes et des risques, le réacteur n°1 de Tricastin ne doit pas recevoir l’autorisation de fonctionner au-delà de la quatrième visite décennale.

Quarante ans ça suffit !
Stop Tricastin !

https://www.greenpeace.fr/tricastin-40-ans-ca-suffit/

https://www.facebook.com/greenpeacefrance/videos/549593712316675/

TRICASTIN, 40 ANS ÇA SUFFIT !
TRICASTIN, 40 ANS ÇA SUFFIT !
TRICASTIN, 40 ANS ÇA SUFFIT !
TRICASTIN, 40 ANS ÇA SUFFIT !
TRICASTIN, 40 ANS ÇA SUFFIT !

Publié dans Nucléaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article