AU NOM DE LA TERRE

Publié le par Résistance verte

 

Un film sur le suicide de son père, réalisé par Édouard Bergeon avec comme acteur principal Guillaume Canet, retrace l'histoire du père du réalisateur qui s'est suicidé. Il était agriculteur, croulait sous les dettes et a tout fait pour s'en sortir. Édouard Bergeon nous partage cette histoire intime afin de dénoncer la pression insupportable qui pèse sur les épaules des agriculteurs.

Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l’exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu…

Construit comme une saga familiale, et d’après la propre histoire du réalisateur, le film porte un regard humain sur l’évolution du monde agricole de ces 40 dernières années.

Soirée ciné-débat Jeudi 3 octobre
20 h Méliès Jean Jaurès
Avec la présence du réalisateur Edouard Bergeron

Participeront aussi au débat Laurent Pinatel, paysan à St Genest Lerpt et porte parole national de La Confédération paysanne de 2013 à mai 2019 ainsi que des bénévoles de Solidarité Paysans Loire.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article