LINKY C'EST PAS ENCORE FINI !

Publié le par Résistance verte

Demande de commission d'enquête et action judiciaire nationale

Me Raffin nous a transmis une demande déposée fin avril par des députés (essentiellement membres du groupe communiste) pour la mise en place d'une commission d'enquête sur les conséquences du projet Linky.

Enquête qui, c'est vrai, a peu de chances d'aboutir vu le verrouillage du groupe LREM sur ces questions, l'accord de fait des républicains et du rassemblement national, l'ambiguïté d'EELV et du parti socialiste...

Mais ce document présente l'ensemble des récriminations contre ce projet. Il est donc un signal de plus des oppositions au Linky, et l'un des premiers portés par des politiques.

Par ailleurs, Pascal Lorente, un des responsables de l'association Stop Linky Drôme-Ardèche la seule engagée dans la région dans l'action nationale "MySmartCab") nous informe que ce lundi 1e juillet se déroulera au TGI de Nanterre (siège d'Enedis) une "action contre l'État" engagée par Corinne LEPAGE et Christophe Lèguevaques.

Corinne LEPAGE argumentera sur la nécessité de protection de la santé au nom du principe de précaution et rappellera différentes sources internationales reconnaissant l'impact des ondes sur la santé.

Christophe LEGUEVAQUES démontrera pourquoi il n'existe pas d'obligation d'accepter le LINKY chez soi et insistera sur le refus des consommateurs de devenir de la "chair à data".

Denis, pour le collectif Stop Linky Gazpar 42

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article