LA RÉGION STÉPHANOISE RENAÎT DE SES CENDRES !

Publié le par Résistance verte

 

Après trois mois de luttes, face à un gouvernement indifférent à la colère du peuple, les gilets jaunes de la région stéphanoise ont su surmonter leurs fatigues et leurs querelles pour poursuivre ensemble leur combat pour la justice sociale et fiscale, la démocratie et la défense des services publics.

Ce soir, la plupart des figures des gilets jaunes de Saint Etienne et de sa région s’étaient réunies à la salle de la Richelandière, comme chaque lundi, depuis plusieurs semaines. Nous étions plus d’une soixantaine.

Si la réunion a commencé dans une ambiance particulièrement électrique, après que les participants aient mis en évidence les principaux sujets de discordes entre nous et que nous ayons eu des échanges assez musclés, nous avons su surmonter nos disputes pour travailler ensemble sur l’avenir que nous allons donner à notre mouvement. Si nous désirons une société plus respectueuse de chacun, nous devons commencer par donner l’exemple et nous respecter entre nous. La diversité de notre mouvement est aussi notre richesse!

Chaque action entrepris par les uns ou les autres a un impact sur tout le mouvement et nous devons travailler en toute transparence.

Toutes les paroles doivent être respectées et quand une action importante est envisagée, elle doit être soumise à l’avis du plus grand nombre.

Nous avons tous les mêmes revendications. C’est pour ces revendications que nous devons continuer ensemble notre lutte.

Nous voulons pouvoir vivre dignement, décemment et donner un avenir à nos enfants et petits enfants! Chacun de nous doit pouvoir se loger dans de bonnes conditions, se nourrir et nourrir sa famille, avoir accès aux soins dont il a besoin. Nous devons lutter pour une vraie protection sociale pour tous et des services publics proches de nous. Les salaires, les pensions et les traitements doivent être alignés sur les prix de la vie. Plus en détails, nous réclamons une baisse de la TVA sur les produits de premières nécessités, sur le gaz, l’électricité et l’eau qui doit être publique! A Saint Etienne, nous souhaitons que les moyens de transports publics soient gratuits et défendre les commerces de proximité.

Si, à Sainté, les gilets jaunes ont été chassés des ronds points, certains ont courageusement reconstruit une cabane à Monthieu, un local a également été ouvert 12 rue Grenette. Des personnes vous y accueillent chaque jour de 9 h à 20 h, en fonction des disponibilités des permanents. Dans ce local, vous pouvez trouver les comptes rendus des Assemblées générales, les jours, lieux et horaires des prochaines manifestations, ainsi que différents tracts. Vous pouvez aussi déposer vos dons notamment pour les streets medics.

Ce soir, un nouvel élan est né. Tel un phénix, le mouvement des gilets jaunes de la région stéphanoise a ouvert ses ailes pour mieux repartir au combat pour un monde plus juste, plus égalitaire et plus fraternel !

https://www.saintédebout.fr/2019/02/11/tel-un-phenix-le-mouvement-des-gilets-jaunes-de-la-region-stephanoise-renait-de-ses-cendres/

Local des gilets jaunes rue Grenette à St-Étienne.
TOUS LES TÉMOIGNAGES SONT IMPORTANT

Dans le but d'obtenir rapidement la venue d'Observateurs internationaux de l'ONU sur notre territoire, une délégation de Gilets Jaunes et de Robes noires a fait parvenir une demande de rendez-vous au Président du Conseil de Sécurité des Nations Unies ainsi qu'aux Ambassadeurs des cinq pays membres permanents. À cette fin, nous avons besoin pour exposer précisément la situation, d'un maximum de témoignages à l'adresse mail suivante : delegation.giletsjaunes@gmail.com - menaces reçues des forces de l'ordre. - gardes à vues - incarcérations - violences policières - blessures - mutilations - entraves au droit de manifester - ETC Toutes les victimes, les proches de victimes, et les simples témoins sont invités à se manifester, rien n'est négligeable. Possibilité de préservation de votre anonymat sur demande. Tous les témoignages sont l'expression d'une répression liberticide qui remet directement en cause notre droit de manifester. L'article 20 de la déclaration universelle des droits de l'homme est bafoué. La restriction de nos libertés fondamentales doit être fermement dénoncée. Aucune manœuvre ne nous fera taire, et la loi de la terreur ne gagnera pas.

delegation.giletsjaunes@gmail.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article