ÉLECTROHYPERSENSIBILITÉ RECONNUE

Publié le par Résistance verte

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise vient de reconnaître que la situation d'un salarié atteint d'électrohypersensibilité (EHS) est bien une maladie professionnelle car elle est liée à une "exposition plurielle, atypique et significative à des champs électromagnétiques :
- les troubles médicaux qu’il a ressentis sont ceux résultant d’une exposition prolongée à des champs électromagnétiques ;
- le syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques est reconnu par les autorités publiques et juridictionnelles, de sorte qu’en l’absence d’antécédent et de tout autre élément expliquant ses troubles médicaux, sa pathologie doit être reconnue comme étant imputable au service."

C'est bien sûr important car c'est la 1e reconnaissance de l'EHS pour les employés du secteur public (un jugement similaire a aussi été rendu, en octobre 2018, pour les salariés du privé). Au delà, c'est aussi une preuve supplémentaire de la dangerosité des ondes électro-magnétiques, une des bases de notre combat judiciaires.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article