PAUVRETÉ POUR UN STÉPHANOIS SUR QUATRE

Publié le par Résistance verte

 

Plus inquiétant que rassurant, ce taux élevé n’est pas observé qu’à Saint-Etienne. Ces chiffres conséquents résonnent aujourd’hui plus qu’hier avec le mouvement des Gilets jaunes, qui dénonce, entre autres, leur faible pouvoir d’achat et la vie chère.

«Nous ne sommes pas des statisticiens mais ce taux de 23,8% à Saint-Etienne ne nous étonne pas. Nous sommes sur une tendance lourde que l’on retrouve d’ailleurs dans le Gier et dans l’Ondaine», estiment Jean-Pierre Rivière et Denise Chalaye, respectivement délégué départemental et présidente du Secours catholique, bien placés pour évoquer ces personnes puisqu’ils sont en contact direct avec elles.

36,6% chez les moins de 30 ans

«Nous avons essentiellement deux types de public, ajoutent-ils. Le premier groupe est constitué de personnes âgées isolées, et de personnes fragiles et très éloignées de l’emploi. Ils ont de faibles revenus, vivent parfois avec le RSA ou le minimum vieillesse. Le second groupe est plutôt constitué d’étrangers en situation plus ou moins régulière. Il peut s’agir de demandeurs d’asile, de déboutés (qui ne sont pas comptabilisés dans les données de l’Insee NDRL), qui ne sont pas venus ici pour le plaisir et qui ont, pour la majorité, une farouche volonté de s’en sortir et de travailler s’ils en  avaient la possibilité. »

https://www.leprogres.fr/loire-42/2019/01/09/un-quart-des-stephanois-vit-sous-le-seuil-de-pauvrete

 

Publié dans Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article