OÙ EST LA JUSTICE ?

Publié le par Résistance verte

 

À propos de la taxe sur les carburants, l’essentiel a été écrit dans ces colonnes. Il faut cependant élargir le propos à la taxation carbone des entreprises : les 1 400 sites industriels et polluants du pays sont exonérés de cette fiscalité. Ces entreprises, soumises au marché carbone européen, paient un prix de la tonne bien plus faible, alors qu’elles reçoivent quasi gratuitement les permis de polluer échangés sur le marché. Il n’y aura pas de transition écologique sans justice sociale.

Et si nous inversions aussi le propos ? Il n’y aura pas de justice sociale sans transition écologique. Nous pourrions dire que l’empreinte carbone moyenne d’une personne faisant partie des 1 % les plus riches du monde est 175 fois plus élevée que celle d’une personne faisant partie des 10 % les plus pauvres, ou bien que cette dernière émet en moyenne 60 fois moins de CO2 qu’une personne faisant partie des 10 % les plus riches . En France, les très riches émettent 40 fois plus de carbone que les pauvres, mais les pauvres paient plus de 4 fois plus de taxe carbone en pourcentage de leurs revenus ! (...)

Geneviève Azam (extrait)
https://www.politis.fr/articles/2018/12/ou-est-la-justice-39701/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article