STOP LINKY GAZPAR 42-43-15 CHANGENT D’AVOCAT

Publié le par Résistance verte

Réunion des collectifs Stop Linky Gazpar 42-43 ce vendredi 28 septembre à partir de 19 h à l'Amicale Laïque de la Chaléassière, 9 rue Jean-François Révollier à St Etienne.

Cette réunion se déroulera en présence de notre nouvel avocat, Maître Edouard Raffin.

Quelques références :

- il a travaillé dans l'un des principaux cabinets qui défend Enedis ;

- il a déjà défendu victorieusement 2 personnes EHS (Electro-Hyper-Sensibles), dont au moins une en appel ;

- il a lancé début septembre l'action en référé pour le compte des collectifs du Rhône, et devrait intervenir en défense de la plupart des collectifs de la région Auvergne-Rhône-Alpes (01, 07, 15, 38, 42, 43, 69, 73, 74) ;

- son site : http://www.edouardraffinavocat.fr/

Nous rappelons que nous ré-ouvrons l'inscription à notre action judiciaire jusqu'à la fin octobre 2018. Sur simple demande, nous pouvons vous envoyer un document préparatoire à la constitution de votre dossier personnel

Les collectifs du Cantal, de la Loire, de la Haute-Loire changent d’avocat. 5 collectifs se sont regroupés en mars 2018 pour lancer une action judiciaire collective conjointe contre Enedis pour obtenir le droit définitif au refus du compteur Linky. A cette occasion, ils avaient contacté Maître Méténier-Grand, avocate au barreau de Saint-Etienne, spécialiste de l’environnement, qui devait assurer leur défense devant les TGI d’Aurillac, de Saint-Etienne et du Puy en Velay.

Celle-ci a finalement décidé de renoncer à cette défense, c’est pourquoi ils ont décidé de se tourner vers Maître Edouard Raffin, déjà avocat des collectifs du Rhône dans une action judiciaire qui vient d’être lancée ce mois, et qui défendra, à terme, la plupart des collectifs de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ces actions s’inscrivent dans les multiples actions initiées par les collectifs anti Linky dans la France entière, en parallèle avec celles engagées par 765 communes (pour le moment) qui cherchent à interdire l’implantation de ces compteurs sur leur territoire, ou à donner à leurs habitants la possibilité de le refuser.

Une décision récente de la mairie de Blagnac, contestée à la fois par le Préfet (au nom de l’État) et Enedis, a d’ailleurs donné lieu à des interprétations divergentes qui montrent qu’en droit l’obligation impérative du compteur n’est pas établie.

Au-delà du droit au refus, nous voulons pousser l’État et les entreprises qui lui sont liées (Enedis, EDF…) à enfin ouvrir le débat sur les questions de distribution d’énergie, de respect de la vie privée et des questions de santé liées à ces compteurs « communicants ».

Le combat s’intensifie, nous continuons ensemble !


NOTA : Le dépôt des dossiers à notre action judiciaire est prolongé jusqu’au 31 octobre 2018

stoplinkygazpar42@riseup.net

Facebook https://www.facebook.com/groups/1345287015539705/
Blog http://resistance-verte.over-blog.com/stoplinkygazpar42.html
Montage vidéo (Youtube) : https://youtu.be/Tp2V7R15_Oo

 

STOP LINKY GAZPAR 42-43-15 CHANGENT D’AVOCAT

Publié dans Compteur communicant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article