LA BATAILLE NE FAIT QUE COMMENCER !

Publié le par Résistance verte

 

En France, des dizaines de Tribunaux de Grande Instance saisies contre ENEDIS par des collectifs anti-Linky en septembre, alors qu’un tiers seulement de ces compteurs ont été déployés.

Dans la Loire, 4 communes ont voté des délibérations ou arrêtés contre l’installation obligatoire des Linky (Boisset-St Priest, Gumières, Mably et Le Coteau)... et 763 communes dans la France entière.

Cette année sera marquée par les multiples actions judiciaires lancées partout en France :

• par les mairies : dans un 1e temps, ce sont les maires qui étaient attaqué.e.s par les Préfectures (et, en sous-main, par Enedis), sans pouvoir toujours se défendre (délais trop courts, manque de moyens...). Pour la 1e fois, une mairie (Bovel en Bretagne) réagit en appel le 18 septembre. D'autres devraient suivre, d'autant que beaucoup de municipalités sont maintenant sensibilisées par leurs habitants.

• par des actions collectives conjointes des membres des collectifs : les lyonnais.e.s s'y lancent ce mois-ci. Beaucoup d'autres sont en préparation : nous, mais aussi à Bordeaux (en 3 vagues), Tarbes, Toulon, Avignon, Bourg en Bresse, Privas, Grenoble, en Lorraine... et une série de 22 actions lancées de manière coordonnée (MySmartCab).

Et ce n’est qu’un début, de nombreux départements commencent à s’organiser pour prendre la suite.
Des centaines et des centaines de personnes attaquent en justice Enedis. Cette réaction offensive prend de l’ampleur rapidement dans le pays.

C’est un combat qui s’inscrit dans notre temps et dans la durée, et c’est cette société technocratique imposée qui est ainsi rejetée au nom de la liberté.

Publié dans Compteur communicant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article