TOUS PASSEURS D'HUMANITÉ

Publié le par Résistance verte

Passeur d'humanité

Chaque jour des dizaines de migrants fuyant la guerre, la misère ou l’oppression tentent de demander asile à la France au bout d'un long parcours de cauchemar.

Notre pays, au regard de son histoire et de ses responsabilités internationales, se devrait de les accueillir dans le respect de leur dignité, avec la bienveillance et le réconfort qui leurs sont dus.
Au lieu de cela, dans la vallée de la Roya, des migrants et particulièrement des mineurs, sont systématiquement rejetés en Italie. La loi est ainsi bafouée et piétinée. Alors de simples citoyens de cette vallée qui n'acceptent pas ce règne de l'inhumanité font face, avec honneur, aux défaillances de l’État. Ils accueillent, nourrissent, soignent, logent ces personnes affaiblies et souvent exténuées.

Parmi ces justes, un jeune agriculteur, Cédric Herrou, a mis sa ferme à disposition. Il a été condamné à 4 mois d’emprisonnement avec sursis et risque aujourd'hui la prison parce qu'il refuse d'abdiquer ce qu'il appelle son « devoir d'hospitalité ». C'est également le cas du chercheur niçois Pierre-Alain Mannoni et de bien d'autres de la Roya citoyenne.
Nous n'acceptons pas que la solidarité, l'hospitalité, la fraternité, dont ils font preuve, deviennent des délits. Nous n’acceptons pas que le courage et le désintéressement soient criminalisés.

Ces valeurs sont les seules qui vaillent pour construire une société et un monde pacifiques, plus justes et humains. Que deviendraient nos enfants si nous leurs apprenons que la solidarité, l’entraide, le soin de l’autre sont punis par les tribunaux ?
Nous demandons au gouvernement qu'il prenne toute sa part de l'accueil des migrants et que cessent les harcèlements. Nous demandons l'arrêt des poursuites contre Cédric Herrou et ses compagnons… Ou alors, poursuivez-nous, toutes et tous, pour délit d'humanité !

https://blogs.mediapart.fr/amies-roya-citoyenne/blog

https://www.facebook.com/LesAmi.e.sdelaRoyacitoyenne

 

Publié dans Solidarité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article