IMMINENCE D’UN EFFONDREMENT FINANCIER

Publié le par Résistance verte

Si tout se porte aussi bien qu’on nous le dit actuellement, alors pourquoi de plus en plus de grands noms de la communauté financière nous avertissent-ils d’une crise imminente ?

Je pense n’avoir jamais vu autant d’avertissements simultanés au sujet d’un effondrement financier que juste avant la dernière grande crise financière de 2008. Actuellement, il faut vraiment être aveugle pour ne pas voir que les marchés américains atteignent des sommets complètement délirants et que la correction finira par se produire à un moment donné. Et lorsque les actions commenceront à s’effondrer, beaucoup de gens pointeront du doigt, le Président Donald Trump, alors qu’il n’en sera nullement la cause. La Réserve fédérale américaine ainsi que les autres banques centrales sont les principales responsables de cette gigantesque bulle boursière, et ce sont elles qui devraient être pointées du doigt lorsque les marchés financiers finiront par s’effondrer.
http://www.businessbourse.com/2017/05/14/michael-snyder-les-marches-americains-atteignent-des-sommets-completement-delirants/
Mes fidèles lecteurs savent pertinemment ce que je pense au sujet de la survalorisation irrationnelle des marchés à laquelle nous assistons. Alors aujourd’hui, permettez-moi de partager avec vous les mises en garde de cinq experts financiers très respectés…

• Lorsqu’on a demandé à Philip Parker, président de la société de gestion australienne Altair, si les marchés allaient s’effondrer en Australie, il a déclaré: « Je n’en ai jamais été aussi persuadé de toute ma vie ». En fait, il est tellement sûr de voir s’effondrer les valeurs qu’il gère au travers de son fonds d’investissement, qu’il a pris la décision de le liquider ses positions et « de rendre des centaines de millions de dollars à ses clients »…
Le ratio hausse des prix immobilier/évolution du revenu des ménages australien atteint un record. http://www.businessbourse.com/2017/05/20/gerald-celente-ces-signaux-inquietants-se-rapprochent-des-niveaux-records-davant-leffondrement-de-2008/

Bien que cette nouvelle ne soit pas surprenante – par le passé, beaucoup d’experts avaient déjà lancé des alertes sur le fait que le marché immobilier australien comme son marché boursier étaient d’énormes bulles d’actifs (tandis que les banques locales ont nié que leurs destins dépendaient de l’évolution du prix des actifs alors même que la banque centrale australienne (RBA) s’en inquiètait de plus en plus ) – si bien que jusqu’à maintenant peu de gens ont joint les paroles aux actes en s’éloignant de ces investissements à risque. Mais cela a changé lorsque Philip Parker, le président de la société de gestion australienne Altair, a pris l’extraordinaire décision de liquider ses positions et de rendre des « centaines de millions de dollars » à ses clients, selon le journal australien « The Sydney Morning Herald », soulignant qu’il y a trop de risques sur ces marchés en ce moment, et pensant qu’ils sont fous ».
« Renoncer aux frais de gestion, aux honoraires sur performances et rendre les fonds des investissements que nous gérons est une décision charnière, toutefois la préservation des actifs de ses clients doit être la priorité des gérants, avant leurs propres intérêts. », voilà ce qu’a déclaré Philip Parker, président de la société de gestion australienne Altair, dans un communiqué publié le lundi 29 mai 2017 par le journal australien « the Sydney Morning Herald ».

• Seth Klarman dirige l’un des plus grands hedge funds aux Etats-Unis, et il pense qu’actuellement, les investisseurs américains sous-estiment grandement le risque sur les marchés…
Les indices viennent d’atteindre un niveau jamais observé depuis les bulles de 1929, 2000 et 2007 http://www.businessbourse.com/2016/12/19/alerte-les-indices-viennent-datteindre-un-niveau-jamais-observe-depuis-les-bulles-de-1929-2000-et-2007/
« Lorsque les valorisations des actions sont peu élevées, comme elles l’étaient à l’automne 2008 ou au début de l’année 2009, le risque réel est généralement assez faible alors que la perception du risque est très élevée », a déclaré Klarman. « Inversement, lorsque les cours des actions sont élevés, comme ils le sont aujourd’hui, la perception du risque est faible, tandis que les risques pris par les investisseurs sont très élevés ».
Klarman gère l’une des plus grandes sociétés de hedge funds des Etats-Unis, avec quelque 30 milliards de dollars sous gestion. Il est énormément écouté à Wall Street – Dans un récent sondage réalisé par le site ZumZero, les investisseurs ont déclaré que son ouvrage intitulé « Margin of Safety », est leur livre préféré en matière d’investissement.

• Bill Blain est stratégiste chez Mint Partners, et il annonce que le 12 octobre 2017 sera le moment où les choses commenceront à devenir « terriblement passionnantes »…
Un Ex de l’administration Reagan alerte d’un effondrement financier entre Août et Novembre 2017 http://www.businessbourse.com/2017/05/25/david-stockman-ex-de-ladministration-reagan-alerte-dun-effondrement-financier-entre-aout-et-novembre-2017/
Avez vous déjà rattrapé un couteau qui tombe ?… Je vais passer tout l’été à me demander combien de temps encore va durer ce jeu sur les marchés.
Pour le moment, je fais une prévision pour le 12 octobre 2017. Autour de cette date, cela va devenir terriblement passionnant…
Pourquoi ce jour en particulier ?
J’ai le pressentiment de savoir ce qui va se passer.
Il y a trop d’éléments contradictoires un peu partout. L’insoutenabilité de la dette des consommateurs qui ne cesse de croître, le resserrement des conditions d’octroi de crédit, les risques liés aux prêts étudiants, aux prêts automobiles, aux prêts immobiliers, au marché obligataire, à la Chine, à Trump, à la politique… aux inquiétudes concernant les marchés émergents comme par exemple au Brésil et autres… et aux risques d’une baisse de confiance des consommateurs.

• David Stockman a également averti de ce qui pourrait arriver cet automne. Selon David Stockman, cette bulle boursière actuelle correspond à « la plus faible et peu durable reprise qu’on ait jamais vu »…
Naulot: « La crise financière de 2008 était un avertissement, la prochaine crise sera encore pire ! » http://www.businessbourse.com/2017/03/09/jean-michel-naulot-crise-financiere-de-2008-etait-avertissement-prochaine-crise-sera-pire/
« Le marché est incroyablement survalorisé actuellement. Je pense que les algorithmes et day traders essaient de franchir à la hausse le seuil des 2400 points sur le S&P 500 (Chose faite aujourd’hui puisque le S&P500 évolue à 2439 points), ce qui signifie que l’indice valorise 25 fois le montant des bénéfices. Cela fait 96 mois que le S&P500 évolue sans interruption à la hausse. C’est quasiment la plus longue période haussière de toute l’histoire de l’indice. Normalement, cela signifie que nous sommes revenus à une situation de plein emploi, que nous n’aurons pas de récession, ni de mauvaise surprise économique, ni de bouleversement imprévu. De toute l’histoire, on a jamais vu un marché être autant survalorisé. C’est fou !!! Je pense qu’il pourrait facilement plonger à 1.600 points voire jusqu’à 1.300 points – (S&P500). Ce qui signifierait une chute de 40% voire même plus, une fois que le fantasme aura pris fin. C’est à dire, lorsque le gouvernement américain montrera son vrai visage et qu’il se dirigera vers un véritable bain de sang fiscal en essayant de mettre en place une bonne fois pour toutes, cette idée folle de stimulus budgétaire promise par Trump. Mais selon moi, cela n’arrivera pas. Ils ne peuvent pas imposer une réduction d’impôt aussi importante sans une résolution budgétaire qui incorporait 10.000 ou 15.000 milliards de dollars supplémentaires d’endettement au cours de la prochaine décennie. Cela ne passera pas au Congrès… On assiste à la plus faible et peu durable reprise qu’on ait jamais vu, plus rien n’est réel dans les marchés et cela va mal se terminer. »

• Le dernier des 5 experts, et non des moindres, David Kranzler semble convaincu que « la bulle boursière se prépare à éclater »…
E.V Greyerz : « Je m’attends à une chute du marché boursier d’au moins 90%, comme après 1929 » http://www.businessbourse.com/2017/05/10/egon-von-greyerz-je-mattends-a-une-chute-du-marche-boursier-dau-moins-90-comme-apres-1929/
Vous avez remarqué que de nombreux spécialistes financiers ont signalé qu’il y avait une bulle actuellement sur le Bitcoin, mais ces mêmes «experts» ferment les yeux lorsque les marchés américains battent jour après jour des records historiques alors qu’en même temps, les fondamentaux économiques se détériorent. Alors que l’envolée du Bitcoin est un signal d’alerte, personne ne trouve rien à redire lorsque le cours de l’action Amazon (NASDAQ: AMZN ) s’échange au prix d’une once d’Or. Tesla (NASDAQ: TSLA ) brûle un milliard de dollars par an. L’entreprise Tesla n’a vendu que 76 000 véhicules l’année dernière par rapport à General Motors (NYSE: GM ) qui en a vendu 10 millions dans le monde entier. Pourtant, le marché valorise Tesla 55,82 milliards de dollars contre 51,99 milliards de dollars pour General Motors.
Cette euphorie montre sans nul doute que la bulle boursière s’apprête à éclater. Si vous prenez le temps de bien lire entre les lignes des commentaires de certains analystes de Wall Street, la seule justification donnée sur les survalorisations actuelles est la «liquidité apporté par la Banque centrale» et « la Fed en soutien des financières ». C’est l’étape la plus dangereuse puisque le marché évolue à des sommets historiques et que la plupart des investisseurs ne souhaitent pas rater la prochaine poussé haussière. Du coup, des millions d’investisseurs resteront pris au piège lorsque la Fed perdra le contrôle des marchés. Comme l’a déclaré le redoutable trader Asher Edelman sur CNBC, « Je ne veux pas être sur les marchés car je ne sais quand est-ce que la perfusion sera retirée ».
Tous ces experts auraient-ils tort ?
C’est possible, mais je ne parierais pas là-dessus.
A chaque fois que l’on a connu une bulle d’une telle ampleur, cela s’est toujours terminé par un effondrement spectaculaire, et celle gigantesque bulle ne fera pas exception. On peut toujours s’amuser à essayer de trouver le moment où cet effondrement aura lieu, mais en réalité, cela n’a que peu d’importance. Car tout le monde devrait être d’accord sur un point, l’effondrement des marchés se profile.
En bourse, on ne gagne de l’argent que si l’on sort au bon moment. Certains ont fait d’énormes gains en ayant su sortir à temps, mais la plupart des investisseurs resteront définitivement pris au piège lorsque les marchés s’effondreront et ce moment se rapproche à grands pas.
Charles Sannat : « un krach boursier similaire à ceux de 1987 et 2007 est possible » http://www.businessbourse.com/2017/05/23/charles-sannat-krach-boursier-similaire-a-de-1987-2007-possible/
Egon Von Greyerz : Préparez-vous à l’APOCALYPSE financière
http://www.businessbourse.com/2017/04/28/egon-von-greyerz-preparez-vous-lapocalypse-financiere/

Comme je l’ai expliqué à maintes reprises à mes fidèles lecteurs, les marchés ont tendance à chuter beaucoup plus rapidement qu’ils ne montent, et d’ici peu de temps, des milliers de milliards de dollars partiront en fumée sur les marchés financiers.
Espérons que la prochaine crise ne sera pas aussi terrible que celle de 2008, mais personnellement, j’ai bien l’impression qu’elle sera bien pire.
Nous n’avons tiré aucune leçon de la dernière crise, et maintenant, nous allons en payer un prix extrêmement élevé.

Michael Snyder, 4 juin 2017


http://www.businessbourse.com/2017/06/04/imminence-dun-effondrement-financier-5-hauts-specialistes-lannoncent/

http://theeconomiccollapseblog.com/archives/5-highly-respected-financial-experts-that-are-warning-that-a-market-crash-is-imminent

Publié dans Marchandisation

Commenter cet article