UN CENTRE AGROÉCOLOGIQUE ET TOURISTIQUE

Publié le par Résistance verte

Guillaume, Alexandra, Julien, Agathe, Michel, Cédric et Paula souhaitons faire de ce magnifique lieu, un Centre Agroécologique et Touristique. La Rivoire est située à Saint Julien Molin Molette, dans le Parc Naturel Régional du Pilat, dans la Loire, aux portes de l'Ardèche.
La Rivoire est un domaine de 53 ha de terres agricoles et forestières et une bâtisse du 16ème siècle.
 
Nous souhaitons acquérir ce domaine pour créer le Centre Agroécologique et Touristique de la Rivoire. C'est un projet collectif, coopératif et co-construit.
 
Le but : offrir un lieu de production d'une grande diversité ou chacun viendra déguster de bons produits, sensibiliser ses papilles par l'assiette, apprendre et bénéficier de la transmission de savoirs et de techniques.


La chambre et la table d'hôtes
 
La Rivoire accueille en chambre d'hôtes et à sa table, depuis 1995, jusqu'à 15 personnes.
Alexandra et Guillaume en sont les gérants depuis 3 ans.
 
Guillaume cultive le potager de 400m2 en approche permaculturelle.
C'est à dire ?
Voici quelques exemples pratiques : les buttes permanentes, composées de ressources du potager et des alentours (fientes de poules, bois de la forêt, foin, ...) Tout ceci limite l'arrosage, et évite de retourner la terre. Les buttes offre le confort de travailler à 45 cm du sol (moins fatigant), de ne pas bêcher la terre (ne dérange pas les bons organismes de la terre), de réchauffer le sol plus rapidement au printemps (cultiver précocement).
Il y a une très forte idée d'optimisation de l'espace, du temps et de l’énergie, c'est ce qu'on appelle le design. Cela permet d'analyser et de réfléchir avec les éléments : vents, pluies, exposition du soleil, les habitants, la faune, la flore, etc.
Alexandra utilise les légumes et les petits fruits du potager. Elle part à la rencontre des fermes locales en agriculture biologique et raisonnée. Elle propose donc à la table de bons petits plats qui réjouissent les papilles des hôtes de la Rivoire !
 
Les Activités développées

- Des stages en permaculture depuis 3 ans ;
- Des expositions de photographes, sculpteurs et peintres locaux ;
- Des temps de rencontres conviviaux, pour favoriser le lien social, la transmission de connaissances, et tisser des réseaux locaux.
 
Bilan : Les trois années d'exploitation du potager, du verger, des 28 ha de forêt, de la chambre et table d'hôtes, ont démontré le potentiel écologique, social, économique et l'intérêt du lieu pour les touristes et les habitants du territoire.

Le maraîchage
 
Julien et Guillaume souhaitent cultiver dès cet automne, 80 espèces différentes de légumes, certaines variétés anciennes, le tout en agriculture biologique sur 3 ha en plein champ et 3000m2 sous abri. Ils envisagent d'utiliser des techniques et un aménagement permacoles afin d’expérimenter et de comparer avec le mode de production plus "traditionnel "de l'agriculture biologique.
Étymologiquement, la permaculture est issue de deux contractions : permanent-agriculture et permanent-culture.

Les céréales et la boulangerie
 
Cédric souhaite :
- Cultiver des céréales (blé, épeautre, seigle) sur 5ha. En préférant un mélange de variétés issues de semences paysannes, adaptées au terroir de la Rivoire, ce qui permettrait à terme de créer une variété population
- Les transformer en farine et en pain.
- Cultiver une partie grande culture sur 16ha : prairies pour le foin et légumineuses, qui seront valorisés localement.

La formation professionnelle
 
Michel gère depuis 2009 CEPALE (Centre d'Enseignement Professionnel sur les Arbres et leur Environnement), spécialisé dans le domaine de la grimpe d'arbre. Les modules ont pour objectif de sensibiliser les utilisateurs de l'arbre à sa fragilité et son importance dans l'écosystème.
Michel souhaite domicilier CEPALE à la Rivoire CEPALE
 
Michel et Guillaume souhaite regrouper au sein du pôle formation professionnelle les activités grimpe d'arbre de CEPALE et les stages de permaculture proposés à la Rivoire depuis 3 ans.
D'autres modules liés à l'agroécologie y seront proposés.
Les conjointes :
 
Paula et Agathe, conjointes respectives de Cédric et Julien, apporte leurs petits grains de sel aux réunions hebdomadaires et projettent de donner un coup de main en fonction des besoins de chacun des pôles  !
 
Les nouveaux arrivés
 
Élise (maraîchère), Fabienne et Philipp (architectes paysagistes) et Bernard (projet épicerie itinérante), ont rejoint l’aventure !


 
Toutes ces activités seront interconnectées mais également indépendantes économiquement les unes des autres. Pour établir ce lien entre elles, nous souhaitons créer une structure juridique coopérative qui sera propriétaire du domaine.
 
● Pôle agriculture :
Distribuer la production agricole (légumes et pain) :
- Au Local'drive de la Rivoire (drive des produits de la Rivoire/commande par internet ou libre service)
- A la table d'hôtes
- A la vente à la ferme
- En circuit court
- Sur les marchés
- Dans les commerces locaux (BIOCOOP, magasins de producteurs, …)
- Auprès des collectivités territoriales, des entreprises locales
 
● Pôle Tourisme :
- Créer un lieu d'hébergement de type "gîte" pour accueillir les formations et organiser des séjours sur le thème de l'Arbre et du Bien Être
- Continuer à sensibiliser par l'assiette aux idéologies de l'agriculture paysanne via la table d'hôtes
- Développer l'offre de la chambre d'hôtes
 
● Pôle Formation professionnelle :
- Développer des modules de 16h à 350h sur le thème de l'arbre, son environnement et la permaculture, à destination des particuliers, des professionnels et des collectivités territoriales
 
● En terme d'emplois :
- Pour le Pôle Agriculture : Créer 4 ETP (Équivalent Temps Plein, dont 3 nouvelles installations)
- Pour la Chambre d'hôtes : Pérenniser 1 ETP
- Pour le Pôle Formation Professionnelle  : Créer 1 ETP
Les voyants sont au vert, il est temps pour nous 7 de nous lancer dans la création du Centre Agroécologique et Touristique de la Rivoire !


 
Objectifs
 
- Trouver les derniers euros qui nous permettront de réaliser ce beau projet,
- Être prêt à l'automne pour préparer la terre pour la saison suivante (paillage, engrais vert, semis, ...).
 
Nous avons mis en commun nos apports personnels, nous avons demandé un prêt à la banque, mais le tout ne couvre pas l'ensemble.
 
C'est pour cette raison que l'on vient vers vous, pour gravir cette nouvelle marche très excitante du projet !
La Rivoire, 1,2,3,4 ?
c'est à vous décider !

https://www.kisskissbankbank.com/la-rivoire-centre-agroecologique-et-touristique

Publié dans Environnement

Commenter cet article