ALERTE AGROCHIMIQUE !

Publié le par Résistance verte

Les lobbies de l'agrochimie multiplient les manœuvres pour imposer leurs pesticides toxiques pour les abeilles et les pollinisateurs sauvages. Avec la présidentielle, ne laissons pas passer l'occasion de leur faire barrage.

Les géants de l'agrochimie multiplient les attaques pour passer en force et continuer à vendre leurs pesticides toxiques, quelles qu'en soient les conséquences sur la nature, sur notre alimentation et notre santé.

Il ne se passe pas une semaine sans qu'on ne découvre une nouvelle manœuvre, une nouvelle attaque des firmes de l'industrie agrochimique pour imposer leurs pesticides tueurs d'abeilles et sécuriser leurs milliards d'euros de profit :

• L'agrochimie obtient, en les camouflant sous d’autres classifications chimiques, la mise sur le marché de nouveaux néonicotinoïdes cachés tels que le sulfoxaflor ou le flupiradifurone, dont les effets sont tout aussi nocifs sur les pollinisateurs. (1)

• L'allemand Bayer rachète l'américain Monsanto (59 milliards d'euros !) pour devenir un géant surpuissant, n°1 mondial des semences et des pesticides pour contrôler toute la chaîne agricole. (2)

• Des armées d'avocats et de lobbyistes multiplient, à Bruxelles, les manœuvres d'infiltration ou d'intimidation, alternant procès et travail d'influence auprès de la Commission européenne pour empêcher ou annihiler les interdictions des pesticides néonicotinoïdes. (3)

• Les lobbys obtiennent que la Commission européenne prolonge jusqu'en 2020 l'autorisation de mise sur le marché du pesticide néonicotinoïde imidaclopride. (4)

• Alors qu'on ne compte plus les études de la communauté scientifique internationale détaillant les effets dévastateurs des néonicotinoïdes, appliqués directement par enrobage autour de la graine (contamination des sols et des eaux (5), danger mortel pour les oiseaux (6), pour les rongeurs (7), etc.), des études fleurissent tout à coup pour diluer parmi d'autres facteurs, comme les maladies ou les parasites, la responsabilité des pesticides sur le déclin des abeilles (8).

• Bayer est en train de mettre sur le marché un nouveau néonicotinoïde, le Gaucho neo (9,10) en plus de renouveler un autre préexistant, le Gaucho 350… (11)


(1) http://www.pollinis.org/les-nouveaux-tueurs-d-abeilles-neonicotinoide

(2) http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2016/09/14/bayer-met-59-milliards-d-euros-sur-la-table-pour-acheter-monsanto_4997386_3234.html

(3) https://corporateeurope.org/agribusiness/2013/04/pesticides-against-pollinators

(4) https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/0211781450181-pesticides-possibles-menaces-sur-lhomme-2063409.php

(5;6;7) http://www.tfsp.info/fr/worldwide-integrated-assessment/

(8) http://bit.ly/2n1gUi8
http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/00218839.2016.1196015
http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/00218839.2016.1172694
Francisco Sánchez-Bayo & Nicolas Desneux (2015) Neonicotinoids and the prevalence of parasites and disease in bees, Bee World, 92:2, 34-40.

(9) https://www.anses.fr/fr/system/files/GAUCHONEO_PAMM_ProjetDecision.pdf

(10) https://www.anses.fr/fr/system/files/GAUCHONEO_PAMM_Avis.pdf

(11) https://www.anses.fr/fr/system/files/GAUCHO350_PREX_ProjetDecision.pdf


Il faut exercer une pression maximale sur tous les candidats pour qu'ils s'engagent à combattre, en France mais aussi dans les instances européennes, cette  mainmise des industries agrochimiques sur l'avenir de l'agriculture et des pollinisateurs, sur la santé et la sécurité alimentaire de tous, aujourd'hui et demain.

http://info.pollinis.org/charte-presidentielle-2017-candidats/

ALERTE AGROCHIMIQUE !

Commenter cet article