LES LYCÉENS POUR THÉO

Publié le par Résistance verte

LA JEUNESSE EST MAL,
ÇA VA PÉTER DANS TOUT PANAME !

Depuis la rentrée scolaire, un appel spontané des lycéens et plus globalement de la jeunesse d'Île-de-France circulait sur les réseaux sociaux et également un appel que nous avons rédigé à bloquer les établissements scolaires pour s'opposer aux violences policières et plus globalement aux violences d'Etat.

Des centaines de lycéens et étudiants répondent à l'appel pour demander justice pour Théo, Adama et toutes les victimes de la police, ainsi que pour dénoncer le racisme de la police et plus généralement de l'Etat. Certains dénonçaient aussi les conditions d'études qui ne laissent pas place au débat ou les lycées de ZEP qui perdent des subventions alors que pour eux la situation est déjà compliquée.

Les blocages prennent forme très tôt à Paris où l'on dénombre facilement plus de 30 lycées bloqués par des lycéens et des étudiants venus en renfort au cas où la police interviendrait avec force, mais également en banlieue aux Lilas, à Gennevilliers, aux Ulis et dans de nombreuses villes.

De nombreux tags fleurissent sur les lycées ou abords : "Face à l'impunité policière, soyons ingouvernables", "Révolte pour Théo", "Justice pour Adama", "Face aux violences policières, riposte populaire", "La jeunesse baise la police, mais c'est accidentel", "Génération ingouvernable" et beaucoup d'autres phrases tout aussi poétiques.

Vers 9h30, des poubelles sont alignées sur les routes devant les lycées pour bloquer les axes routiers et dans certains cas elles sont incendiées comme à Voltaire, Bergson, Colbert, etc.

A Voltaire, des CRS arrivent, gazent et reçoivent des cailloux et des bouteilles. Des groupes se dispersent dans les rues adjacentes pour rejoindre ensuite le lycée Dorian et aller place de la nation.

Au même moment, les lycéens de Paul-Valéry, Ravel et Boucher décident de rentrer dans deux supermarchés pour récupérer de quoi s'abreuver et se nourrir. Réappropriation de la production des grosses firmes transnationales.

#Round2 #Nation

Les lycéens, étudiants et autres personnes convergent place de la nation vers 11h. Désorganisation totale, mais on repère quelques banderoles : "Vengeance pour Théo" et "Tou-te-s plus intelligent-e-s que le plus haut gradé de la bac" (Sisi, B2O). De nombreuses pancartes et facilement 4000 personnes, loin des chiffres de la préfecture qui cherche à minimiser pour que la révolte ne s'étende pas à tous les lycées et facultés de France.

Au bout d'une demie heure, un cortège s'élance en scandant "tout le monde déteste la police" au rythme d'un tam-tam. La police empêche la manifestation de démarrer et de sortir de la place. Plus de 500 personnes chargent la police et jettent des pétards ou des cailloux pendant un petit bout de temps. Quelques banques ou agences immobilières voient leurs vitrines détruites et des tags "Révolte pour Théo & Adama" fleurissent.
Vers 12h, quelqu'un remarque que c'est possible de passer par une rue qui mène à Picpus. Une foule de plus de 1000 personnes s'engage, mais est coupée en deux, puis en trois, par la police.

Des groupes de 100-200 personnes courent dans toutes les rues. Des banques et agences immobilières se font défoncer, quelques interpellations et toujours des tags. Les supermarchés ferment les grilles de peur de se faire vider leur stock.

Un hélicoptère tourne au-dessus des groupes et l'heure de la dispersion est sonnée vers Daumesnil. Des centaines de lycéens sont toujours présents place de la nation. Une voiture de flic aurait été attaqué par un groupe de jeunes vers gare de Lyon (à confirmer).

Pour l'instant, on dénombre 11 interpellations, mais il y en aurait aussi en banlieue. Vous pouvez nous contacter si vous avez besoin d'aide.
Organisons des assemblées dans les lycées, par la base, de manière indépendante et autonome, pour amplifier la mobilisation !

CONTINUONS LA LUTTE, AMPLIFIONS LA RÉVOLTE !

CONTRE L'IMPUNITÉ POLICIÈRE, SOYONS INGOUVERNABLES !

Mouvement Inter Luttes Indépendant
https://www.facebook.com/182353848622139/photos/pcb.599563993567787/599556096901910/

DES VIDÉOS


- La police empêche un blocus au lycée René Auffray à Clichy :
https://twitter.com/ClementLanot/status/834710525812539392
- Blocus du lycée Claude Bernard :
https://twitter.com/RRYrevolucion/status/834737839162142720
- Des grenades lacrymos qui explosent dans tous les sens :
https://twitter.com/13kapsy/status/834714544719142912
- La police qui lance des grenades pour gazer des lycéens :
https://twitter.com/13kapsy/status/834710383994732545
- Des jeunes sur toute la place de la nation et ils osent dire qu'il n'y avait que 1000 lycéens (MDR) :
https://twitter.com/13kapsy/status/834708144542593024
- Du monde à nation devant le lycée Arago :
https://twitter.com/13kapsy/status/834701319608946688
- Le journaliste de Street Politics se fait agresser par les CRS :
https://twitter.com/Lies_Breaker/status/834737540477362176

DES ARTICLES


- Des blocus à Montpellier aussi et du monde dans la rue contre les violences d'État :
http://e-metropolitain.fr/2017/02/23/montpellier-blocus-du-lycee-jean-Mermoz/
- Non, participer au blocus pour Théo n’est pas pénalisable :
http://www.liberation.fr/desintox/2017/02/23/non-participer-au-blocus-pour-theo-n-est-pas-penalisable_1550482


‪#BlocuspourThéo‬ ‪#nation‬ ‪#Paris‬ #ingouvernable #justicepourtheo #Adama ‪#PasDeJusticePasDePaix‬ #JusticeEnBanlieue #QuartiersPopulaires ‪#Policepartout‬

LES LYCÉENS POUR THÉO
LES LYCÉENS POUR THÉO
LES LYCÉENS POUR THÉO
LES LYCÉENS POUR THÉO
LES LYCÉENS POUR THÉO
LES LYCÉENS POUR THÉO
LES LYCÉENS POUR THÉO
LES LYCÉENS POUR THÉO
LES LYCÉENS POUR THÉO
LES LYCÉENS POUR THÉO
LES LYCÉENS POUR THÉO
LES LYCÉENS POUR THÉO
JEUNE LYCÉENNE PRISE POUR CIBLE La manifestation lycéenne a été interdite, cette jeune fille avance vers une ligne de CRS pour s'en aller. En face d'elle, un policier la tient en joue avec son Lanceur de Balles de Défense (LBD 40). Paris le 23 Février 2017.

JEUNE LYCÉENNE PRISE POUR CIBLE La manifestation lycéenne a été interdite, cette jeune fille avance vers une ligne de CRS pour s'en aller. En face d'elle, un policier la tient en joue avec son Lanceur de Balles de Défense (LBD 40). Paris le 23 Février 2017.

Publié dans Solidarité

Commenter cet article