INTERDIRE LE GLYPHOSATE

Publié le par Résistance verte

MONSANTO NOUS EMPOISONNE

Un rapport publié hier par l’association Générations Futures dévoile que 100% des échantillons analysés auprès de 30 cobayes contiennent du glyphosate [1]. Parmi ces cobayes, on compte de nombreuses personnalités telles que la chanteuse Emilie Loizeau, la journaliste Charline Vanhoenacker, la députée et ex-ministre Delphine Batho ou encore l’humoriste Guillaume Meurice. Ce résultat, à confirmer éventuellement sur un échantillonnage plus large, confirme une contamination généralisée de la population par le glyphosate ! Plus inquiétant encore, la concentration moyenne de glyphosate trouvée était de 1.25 ng/ml d’urine soit 12,5 fois la concentration maximale admissible pour un pesticide dans l’eau de 0.1 ng/ml.   
                                         
Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a pourtant classé le glyphosate comme cancérigène probable [2]. C’est un herbicide total : il tue toutes les plantes, sauf celles que Monsanto a génétiquement modifiées pour résister. Il détruit la chaîne alimentaire des abeilles, des papillons, des souris. Et pire encore, il est partout : dans notre eau, nos sols, notre sang et même dans nos urines.

Mais nous avons une chance d’arrêter la contamination. Nous devons protéger notre santé, celle de nos enfants, et retirer le glyphosate du marché européen. En moins de six semaines, près de 600.000 Européens ont déjà signé notre initiative citoyenne européenne pour interdire le glyphosate [3]. Mais nous devons atteindre plus d’un million d’Européens pour que notre demande soit prise en considération par l’UE. Rejoignez-nous ! Signez l’ICE sans attendre.

Les réglementations européennes spécifient que les substances cancérigènes comme le glyphosate doivent être interdites, mais une procédure de réglementation lacunaire et vulnérable aux conflits d’intérêts protège encore le glyphosate. Aujourd’hui, avec nos partenaires venus de toute l’Europe, nous voulons montrer la vérité aux yeux de tous.
Ensemble, partout en Europe, nous avons lancé notre initiative citoyenne européenne pour l’interdiction du glyphosate. Il s’agit d’un outil légal qui oblige légalement la Commission à prendre en compte et à enquêter sur nos demandes en tant que citoyens. Notre mouvement se renforce chaque jour.
C’est notre avenir. C’est notre santé. C’est notre environnement. À nous de le prendre en main.

Interdire le glyphosate et protéger la population et l’environnement contre les pesticides toxiques

Nous demandons à la Commission européenne de proposer aux États membres une interdiction du glyphosate, de réformer la procédure d’approbation des pesticides et de fixer à l’échelle de l’UE des objectifs obligatoires de réduction de l’utilisation des pesticides.

Interdire les herbicides à base de glyphosate, dès lors que des liens ont été établis entre une exposition à ceux-ci et l’apparition de cancers chez l’homme et que l’utilisation de ces produits a provoqué des dégradations des écosystèmes, faire en sorte que l’évaluation scientifique des pesticides aux fins d’une approbation par les autorités de régulation de l’UE s’appuie uniquement sur des études ayant été publiées, commandées par les autorités publiques compétentes et non par l’industrie des pesticides, et fixer à l’échelle de l’UE des objectifs obligatoires de réduction de l’utilisation des pesticides en vue de parvenir à un avenir exempt de pesticides.

Pourquoi est-ce important ?

Saviez-vous qu’un poison potentiellement cancérigène est probablement présent dans votre organisme ? [1, 2]
Des études scientifiques montrent que des traces de glyphosate, un produit chimique nocif, sont présentes dans les urines d'une personne sur deux. [3]

Le glyphosate est un pesticide extrêmement commun utilisé partout, des surfaces agricoles aux jardins. L’OMS l’a classé dans ses produits « probablement cancérigènes ». Il est également très nocif pour les végétaux et les animaux. En somme, c’est un produit vraiment dévastateur.
À l’été 2016, après une longue campagne menée par des milliers d’Européens, la Commission européenne n’a pas pu réautoriser l’exploitation du glyphosate pour les 15 ans prévus, mais a dû se limiter à 18 mois. Pour nous, c’est un immense succès devant le lobbying très intense mené par l’industrie chimique.
Mais les grands producteurs d’herbicides comme Monsanto font encore pression pour protéger leurs profits. Ils paient des experts et des études biaisées pour montrer que leur produit est sans danger.

Arrêter de pulvériser ce poison cancérigène dans nos fermes, nos campagnes, nos quartiers est une simple question de bon sens. Nous avons enfin l’occasion de nous faire entendre, à travers une Initiative Citoyenne Européenne, un outil participatif légal qui nous permet d'être entendu par la Commission européenne à la condition de collecter un million de signatures en un an.
Nous savons ce que l’usage du glyphosate signifie pour nous Européens : une explosion des cancers, des sols sans vie, des animaux morts, et la perte de la biodiversité. Nous avons réussi à bloquer Monsanto et à prendre l’entreprise par surprise, mais ce n’est pas fini. 2017 sera une année cruciale. Aujourd’hui, c’est l’occasion de poursuivre le combat.

Agissez maintenant : signez notre Initiative Citoyenne contre le poison cancérigène de Monsanto.
https://act.wemove.eu/campaigns/ice-glyphosate-fr


[1] Ce produit chimique nommé glyphosate est la molécule la plus utilisée dans les pesticides du monde.
[2] De nouveaux pesticides reconnus comme cancérogènes par l’OMS http://www.actu-environnement.com/ae/news/pesticides-circ-cancerogene-oms-glyphosate-malathion-diazinon-24156.php4
[3] Glyphosate found in human urine across Europe. https://www.foeeurope.org/weed-killer-glyphosate-found-human-urine-across-Europe-130613 // OU BIEN Du Round-Up dans l’urine parlementaire http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/05/13/du-roundup-dans-l-urine-parlementaire_4919434_3244.html

Une vidéo pour signer
https://www.facebook.com/wemoveeurope/videos/1748901352092910/

Des traces de glyphosate retrouvées dans les urines de tous les Français ?

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/des-traces-de-glyphosate-retrouvees-dans-les-urines-de-tous-les-francais_112028

Commenter cet article