EPR CHER, DANGEREUX, INUTILE

Publié le par Résistance verte

#epr
#epr

Le réacteur nucléaire EPR en construction à Flamanville est une véritable bombe à retardement. Démesuré, affecté par de nombreux défauts de conception, son chantier a connu tant de scandales et de malfaçons que s’il démarre un jour, il devra être piloté avec des précautions infinies pour éviter l’accident.

Avec un chantier démarré en 2007, l’EPR a vu ses coûts de construction passer de 3,3 à près de 10,5 milliards d’euros. Dès 2006, une étude avait démontré que si la somme initiale avait été consacrée aux économies d’énergie et aux énergies renouvelables, il aurait été possible de répondre deux fois mieux aux besoins en énergie, réduire les émissions de gaz à effet de serre et créer plus de 10 000 emplois pérennes. Que de temps et d’argent gaspillés pour produire une électricité dont on pourrait se passer !

Alors que la France devrait se tourner en urgence vers les énergies renouvelables, l’EPR nous enlise dans l’impasse nucléaire. Si ce réacteur fonctionne un jour, cela signifiera que nous devrons vivre plusieurs décennies sous la menace d’un accident, avec en prime la production de tonnes de nouveaux déchets radioactifs ingérables.

Ce chantier démentiel doit absolument être définitivement arrêté, ainsi que les autres chantiers et projets d’EPR dans le monde. Il est temps pour la France de sortir de cette énergie dépassée, ultra-coûteuse et dangereuse !

NON À L’EPR DE FLAMANVILLE

Le réacteur EPR est un prototype de centrale nucléaire développé par AREVA, censé être plus puissant et plus sûr. En réalité, il est surtout plus cher, plus dangereux et extrêmement complexe à construire. Une grande manifestation pour demander l’arrêt du nucléaire en France prendra place à Flamanville ces 1er et 2 octobre 2016.

L’EPR (Réacteur Pressurisé Européen) est souvent présenté comme l’avenir de la filière nucléaire. Imaginé au cours des années 1990, ce réacteur nucléaire de troisième génération est censé produire une électricité sûre et peu chère. En réalité, il concentre les principales failles de l’industrie nucléaire. Retards, coûts colossaux, risques en matière de sûreté… Partout, l’EPR rencontre des difficultés insurmontables.
Le réacteur EPR de Flamanville-3 illustre parfaitement l’absurdité du projet. Lorsque débute le chantier en décembre 2007, son coût total est estimé à 3,3 milliards pour une durée de 5 ans. Aujourd’hui, ce réacteur devrait coûter au moins 10,5 milliards d’euros alors que sa construction ne finira pas avant 2018, soit 11 ans après son démarrage.

Dans ce contexte déjà morose, l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a révélé en avril 2015 de sérieux défauts concernant des équipements du réacteur de Flamanville. En effet, le couvercle et le fond de la cuve du réacteur présentent une concentration en carbone trop élevée, rendant insuffisante sa capacité de résistance aux chocs. Au-delà des retards et des nouveaux surcoûts engendrés par cette découverte, cette affaire témoigne de la dangerosité de poursuivre un chantier qui ne présente pas les garanties nécessaires en matière de sûreté nucléaire.

http://sortirdunucleaire.org/fiasco-EPR



Les 1er et 2 octobre 2016 pour l’arrêt du nucléaire en France


Ces 1er et 2 octobre 2016 donneront lieu à un grand rassemblement à Flamanville (Basse-Normandie) à l’appel du Collectif AntiNucléaire Ouest et la Fédération antinucléaire de Bretagne.


ARRÊT DU NUCLÉAIRE, ÉNERGIE DE DESTRUCTION MASSIVE


En 2015, les 3⁄4 des réacteurs nucléaires français ont dépassé leur limite d’âge. Le risque de catastrophe est donc imminent. Comme à Fukushima et Tchernobyl ce seront des milliers de km2 inhabitables, des centaines de milliers de personnes déplacées, des centaines de milliards d’euros volatilisés... Pour empêcher toute contestation, l’État criminalise les militants et accentue sa politique totalitaire (loi sur le renseignement). Utilisons les 60 milliards d’euros prévus pour le rafistolage des vieux réacteurs dans les alternatives énergétiques (solaire, biomasse, éolien, hydrolien...). Neuf ou vieux, un réacteur nucléaire est dangereux. Le combustible du nouveau réacteur EPR doit être introduit à Flamanville, avant avril 2017. Il constitue une réelle menace avec ses nombreuses malfaçons dont la plus grave est celle de la cuve. Son prix initial a triplé pour dépasser les 10 milliards d’euros. Tous à Flamanville les 1er et 2 octobre ! Ce rassemblement contre l’EPR et le « Grand Rafistolage » des vieux réacteurs se tiendra les 1er et 2 octobre 2016 à Siouville près de Flamanville où se construit l’EPR et où seront « rafistolés » deux vieux réacteurs.


SAMEDI 1er OCTOBRE


Sur le site de Siouville plage – Avenue des peupliers Animations, stands associatifs, buvette, restauration.

• 11 h : Accueil

• 20 h : Concerts entrée libre : - Les pieds dans le bocal - Les Provisoires - Les Ramoneurs de Menhirs Marche vers la centrale nucléaire de Flamanville

• 14 h : Départ de Siouville-Plage : manifestation vers la centrale de Flamanville

• 15 h : Port de Dielette (Flamanville) : prises de paroles puis reprise de la marche

• 18 h : retour sur le site de Siouville-Plage Fanfares, Batucadas et toutes animations sont les bienvenues lors de la manifestation


DIMANCHE 2 OCTOBRE


Conférences thématiques dès 9 h

• Les risques techniques et sociétaux du nucléaire

• Les alternatives au nucléaire

http://www.can-ouest.org/

EPR CHER, DANGEREUX, INUTILE
EPR CHER, DANGEREUX, INUTILE
EPR CHER, DANGEREUX, INUTILE
EPR CHER, DANGEREUX, INUTILE

Publié dans Nucléaire

Commenter cet article