DÉFAUTS DE LA CUVE EPR

Publié le par Résistance verte

#EPR
#EPR

Les experts s'inquiètent depuis 2006

L'ASN a identifié dès 2006 le risque de défaut sur la cuve de l'EPR. En 2007 et 2011, Areva réalise des tests qui auraient pu attirer son attention, mais elle est restée confiante. Ce n'est qu'en 2014 que les essais demandés par l'ASN démontrent que la cuve ne respecte pas la réglementation.

Depuis dix ans, les experts du nucléaire craignent que l'acier du couvercle et du fond de la cuve de l'EPR de Flamanville (Manche) présente des défauts. Dès 2006, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) évoque le sujet avec Areva. L'année suivante, des tests donnent corps aux hypothèses pessimistes, mais l'entreprise reste confiante. Ce n'est qu'en 2012 qu'elle propose de faire les vérifications demandées par l'ASN. Certains tests auraient pu être lancés rapidement, mais il faudra attendre fin 2014 pour qu'Areva les réalise et annonce la mauvaise nouvelle à l'Autorité. Entre temps, la cuve défectueuse a été montée.

C'est ce qui ressort des documents fournis par l'ASN, Areva et EDF au Haut comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire (HCTISN). Ils ont chacun présenté des notes retraçant l'historique de la fabrication de la cuve de l'EPR de Flamanville. Ces documents complètent les premières informations publiées il y a un an (http://www.actu-environnement.com/ae/news/cuve-epr-flamanville-echanges-areva-asn-24933.php4).

Pour rappel, en avril 2015, l'ASN a annoncé la présence d'une anomalie dans la composition de l'acier du couvercle et du fond de la cuve du réacteur en construction (http://www.actu-environnement.com/ae/news/cuve-epr-anomalie-couvercle-reglementation-equipements-pression-nucleaire-asn-24276.php4). Certaines parties de ces deux pièces présentent une concentration trop élevée en carbone (ségrégation du carbone) qui les rend potentiellement plus fragiles. En octobre 2015, Ségolène Royal, ministre de l'Energie, saisit le HCTISN et pose une question précise : "Pourquoi [l'anomalie] a-t-elle été révélée neuf ans après la fabrication des pièces incriminées ?". (...)

http://www.actu-environnement.com/ae/news/hctisn-historique-cuve-epr-asn-areva-edf-27168.php4

Publié dans Nucléaire

Commenter cet article