MAMAN, J'AI PEUR !

Publié le par Résistance verte

MAMAN, J'AI PEUR !

Chaque INB (Installation nucléaire de base) a son PPI (Plan Particulier d'Intervention), un plan qui serait mis en place par le préfet pour protéger au mieux les riverains en cas d'accident nucléaire majeur (périmètre d'évacuation, confinement, distribution de comprimés d'iode stable et autres futilités).

Les Français ne savent rien de ce qui s'est passé à Three Mile Island (USA). Pas grand chose de ce qui s'est passé à Tchernobyl. Pour Fukushima, ils ont encore en tête quelques images, mais pour eux l'accident en France est impossible. Alors que l'État, l'ASN (Autorité de sûreté nucléaire) et l'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) n'arrêtent pas de nous inonder d'informations :
- pour nous expliquer qu'un accident est possible,
- pour nous expliquer la conduite à tenir avant, pendant et après l'accident nucléaire.

Sur son portail interministériel
(http://www.risques.gouv.fr/risques-technologiques/accident-nucleaire),
le Gouvernement n'hésite pas à parler en effet de : agir avant – agir pendant – agir après :
L'État a même élaboré en 2014 le programme "LA RÉPONSE"
(http://www.sgdsn.gouv.fr/IMG/pdf/PLAN-NATIONAL-NUCLEAIRE_synthese_pour_site_internet.pdf)
à un accident nucléaire majeur, au plan national :
Même si le risque d’un accident nucléaire grave est extrêmement faible, le devoir de l’État est d’être en mesure de faire face à des situations improbables, d'où ce dispositif local appelé Plan Particulier d'Intervention, (PPI) dan un rayon de 10 km autour de l’installation
Dans les 117 pages du PPI
(http://www.risques.gouv.fr//sites/default/files/upload/sgdsn_parties1et2_270114.pdf)
on apprend tout ce qu'il faut savoir, y compris la continuité de la vie économique et sociale !
- l’information de la population et la communication,
- la protection des populations contre l’exposition à la radioactivité,
- la prise en charge sanitaire des victimes et des personnes éventuellement exposées à la radioactivité,
- la continuité de la vie économique et sociale, ainsi que l’action solidaire des citoyens pour leur propre sécurité, celle de leur famille et de leurs voisins.

L'ASN a écrit : un accident nucléaire est toujours possible (http://post-accidentel.asn.fr/Questions-reponses/L-incident-L-accident/La-comparaison-avec-Tchernobyl-un-accident-comme-celui-de-Tchernobyl-est-il-possible-en-France).

L' ASN vient de publier le compte rendu d'un séminaire sur le risque et le coût d'un accident majeur (http://www.asn.fr/Informer/Actualites/Seminaire-pluraliste-sur-l-evaluation-economique-du-risque-d-accident-nucleaire%20).

L'IRSN a écrit un scénario catastrophe (http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/03/26/le-scenario-catastrophe-de-l-irsn-en-cas-d-accident-nucleaire-en-france_3148151_3244.html).

L'IRSN évalue même le coût d'un accident nucléaire en France (http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Pages/20140414_Estimation-couts-accidents-nucleaires-France-Methodologie-IRSN.aspx#.VVM79yjSFN0).

La CRIIRAD déclare que l'accident est possible en Europe (http://www.agencebretagnepresse.com/article.php?id=37373&title=Nucléaire%20:%20l%27accident%20grave%20%22est%20possible%20en%20Europe%22).

Le site flexRISK (http://flexrisk.boku.ac.at/en/site_map.html) simule la diffusion de la contamination radioactive des centrales nucléaires européennes..
Greenpeace (http://www.greenpeace.fr/nucleaire/ppi/) parle d'un rayon de 100 à 300 km autour des INB...


http://villesurterre.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=563

Plans ORSEC
http://pipaho.free.fr/files/organisation_des_secours_en_france.ppt

MAMAN, J'AI PEUR !
MAMAN, J'AI PEUR !

Commenter cet article