PLUTÔT PENSER QUE DÉPENSER

Publié le par Résistance verte

PLUTÔT PENSER QUE DÉPENSER

Repenser le vivre ensemble, reconquérir et se réapproprier la parole et l'espace public. Y injecter de la fantaisie, de la poésie, du rêve. C'est ce que nous faisons, nous aRtivistes, antipubs, clowns, membres de la cinglante Église de la Très Sainte Consommation, et tant d'autres. Agissant comme d'impitoyables réflecteurs de la réalité, miroirs si peu déformants de nos tristes élites et chiens de garde, nous avons choisi de sublimer le rire du désespoir en rire de résistance. (...)

Ainsi, la poésie, la fantaisie et le rire sont des armes d'adhésion massive, à utiliser sans modération. Une bombe sans retardement.

Nous n'avons plus rien à perdre, sinon notre petit confort grignoté chaque jour. L'enfer est ici et maintenant sur Terre. N'attendons plus le paradis, faisons‑le tout de suite, partout, ensemble, chaque jour plus nombreux. Humbles mais déterminés.

Alessandro Di Guiseppe, Sublimer le rire du désespoir en rire de résistance (extrait), Que la fête commence, 2015.

Commenter cet article