RECHERCHE SOUS CONTRÔLE

Publié le par Résistance verte

#abeille
#abeille

Un des scientifiques spécialiste des abeilles les plus renommés au monde a été suspendu pour avoir osé publier ses travaux sur les pesticides tueurs d’abeilles.

Jonathan Lundgren, un entomologiste de 39 ans travaillant depuis 11 ans pour le Department of Agriculture américain (USDA) et récompensé pour ses recherches en 2011 (Presidential Early Career Awards for Scientists and Engineers), a eu la mauvaise surprise d’être suspendu après la publication de ses recherches sur les effets néfastes des néonicotinoïdes, notamment sur les papillons monarques et les abeilles. Il a reçu pour ordre de se taire, et son refus de se taire a provoqué sa suspension.

Jonathan contre-attaque désormais. Il a déposé une plainte pour représailles dans le cadre des lois de protections des lanceurs d’alerte pour s’assurer que les multinationales ne puissent plus jamais museler la communauté scientifique.

Ce n’est pas la première fois que le secteur privé influence un gouvernement afin de faire taire un chercheur travaillant sur les abeilles.
Au Royaume-Uni, le gouvernement a muselé les scientifiques en désaccord avec la décision de lever l’interdiction des pesticides tueurs d’abeilles. Les lobbyistes de l’industrie agro-chimique qui voulaient que cette interdiction soit levée ont du faire face à l’opposition des scientifiques. Mais c’était sans compter sur le manque de courage du gouvernement qui leur a tout simplement demander de ne pas publier leurs recherches.

Mais cette fois-ci les multinationales s’en sont prises au mauvais chercheur, Jonathan Lundgren refuse de plier.
Un juge vient de décider que la plainte de Jonathan était recevable — ce qui veux dire qu’il a une réelle chance d’obtenir gain de cause et de révéler au yeux de tous la façon dont les multinationales exercent leur influence opaque sur les recherches gouvernementales.

Carys, Jon, Fatah et l'équipe SumOfUs.

https://action.sumofus.org/a/lundgren_bees/

Publié dans Pollution chimique

Commenter cet article

moi 21/02/2017 20:26

vous discutez tout seul, comme d'habitude sur tous les forums, quel que soit le pseudo que vous utilisez.................. Certains forums vous ont déjà éjecté ou vont pas tarder à le faire.....

Arthurbg 23/11/2016 18:30

Une étude statistiquement valable est chose très compliquée et surtout ici , où de nombreux facteurs interviennent!
il ne suffit pas de prouver en labo, mais de discerner dans la nature ce qui influence le plus leur mortalité !
Trop souvent le combat contre les pesticides récupère tous les arguments, qu'il peut trouver, pour appuyer ses dires
Entre affirmer et prouver ......
Même en médecine ou alimentation, les preuves définitives sont très rares !
La saccharine, on ne sait toujours pas à dosez normale si elle est cancérigène ou pas !
Le cholestérol et les statines, on n'est sûr de RIEN !
Les acides gras trans naturels ou acides gras saturés à chaines courtes...
Et les méta-analyses, basées sur des études peu fiables ou/et études épidémiologiques sont les artifices des pays en voie de sous développement ....comme chez nous !

Je suis d'accord, il faudrait interdire ces produits au moins pour le grand public
Expliquer, aussi, qu'un produit systémique n'est pas la panacée car il faut une végétation développée
Ce qui apparait comme un avantage, le fait qu'il n'est pas lessivé et persiste très longtemps dans la plante est aussi un handicap, car il va persister en dose peu importante et donc risque très grand d'accoutumance ....
Surtout, RIEN n'est Blanc ou Noir et il faut éviter de simplifier surtout que ces discours fonctionnent trop bien aujourd'hui...

Je n 'aime pas du tout ces discours SANS nuance, où on ment TOUJOURS par omission...

Arthurbg 23/11/2016 18:29

Pour un avis impartial, il faut lire des avis d'horizons différents et non s'auto-censurer !

La première cause de la mortalité des abeilles, ce n’est pas les pesticides

Excédé d’être souvent mis en cause à ce sujet, le monde agricole, sous la bannière de la FDSEA, est allé hier à la rencontre d’apiculteurs professionnels, chez l’un des leurs, Didier Dubois, à Wavrans-sur-l’Aa (Audomarois). Une première. Est-il confronté à la mortalité ? « Elle est de l’ordre de 10 à 15 % chaque année, mais stable depuis dix ans. » La cause principale, selon lui, c’est le varroa, un acarien asiatique apparu au début des années 80, qui fait des ravages dans les ruches.

Au sujet des pesticides, il est peu vindicatif. « Cette thèse est véhiculée par des apiculteurs amateurs, nombreux, qui ne connaissent pas forcément tous les dangers qui guettent leurs abeilles », analyse Claude Joly, vétérinaire pour le groupement de défense sanitaire des abeilles du Pas-de-Calais.

Selon Didier Dubois, « le problème avec le colza a été réglé ». Grâce à l’interdiction de certains produits et celle de traiter les cultures quand les abeilles butinent. Il s’inquiète quand même d’une récente directive de la profession agricole qui conseille les traitements en plein jour sur les féveroles. Une culture peu présente dans le Pas-de-Calais, mais qui l’est en Picardie. Où les apiculteurs de la région emmènent souvent leurs abeilles afin qu’elles butinent les acacias ou les tilleuls plus nombreux dans cette contrée.

http://www.lavoixdunord.fr/economie/la-premiere-cause-de-la-mortalite-des-abeilles-ce-ia237b0n2836520
Les pesticides, on en parle beaucoup. Sans doute trop ! La responsabilité des produits phytosanitaires par des intoxications ayant conduit à des mortalités d’abeilles apparaît à nouveau comme très réduite.

Selon le bilan de la DGAL, ces cas ne concernent que 4% des cas de mortalité. Parmi les substances pointées du doigt, le Spinosad émerge. C’est un insecticide utilisé en agriculture biologique. Apiculteur professionnel bio, Philippe Lecompte reconnaît que « le label bio en agriculture ne signifie pas une absence de risque sur la santé des abeilles, ni la présence d’une ressource florale pour les abeilles ».

http://www.jacheres-apicoles.fr/gallery_files/cp_bilan_mortalites_abeilles_nov._2016.pdf

Arthurbg 23/11/2016 18:28

SumOfUs

Site de pétitions très orienté….

https://fr.wikipedia.org/wiki/SumOfUs

Pour info :

https://www.france-science.org/Lanceurs-d-alertes-controverse.html

LUNDGREN n’est pas si impartial……

Lundgren has a long history of ties with anti-chemical and organic groups. Next month, for example, in what appears to be a direct violation of USDA policy, he heads to Portland, Maine to speak at the Beyond Pesticides annual meeting in a forum bankrolled by Organic Valley, Dr. Bronner’s and a “premium” organic winery. The focus of the gathering is to strategize and plan an upcoming campaign against conventional agriculture. Beyond Pesticides, an anti-GMO and anti-chemical activist organization, is a member of the National Organic Coalition, a group that lobbies against GMOs and conventional agriculture, and for increased government funding for organics.

TRADUCTION :

Lundgren a une longue histoire de liens avec des groupes anti-chimiques et Bio. Le mois prochain, par exemple, dans ce qui semble être une violation directe de la politique de l' USDA, il se dirige vers Portland (Maine) pour y parler lors du meeting annuel de la société « Beyond Pesticides”, dans un forum financé par Organic Valley, le Dr Bronner et un vignoble bio . Le but de la rencontre est d’organiser et de planifier une campagne à venir contre l'agriculture conventionnelle. La société « Beyond Pesticides”, une organisation anti-OGM et activiste anti-chimique, est un membre de la Coalition nationale BIO, un groupe qui milite contre les OGM et l' agriculture conventionnelle, et pour accroître le financement du gouvernement pour le BIO.

https://translate.google.be/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.geneticliteracyproject.org/2016/03/13/jonathan-lundgren-says-usda-censoring-criticizing-neonicotinoids-whats-truth/&prev=search

https://www.geneticliteracyproject.org/2016/03/13/jonathan-lundgren-says-usda-censoring-criticizing-neonicotinoids-whats-truth/

https://www.organicvalley.coop/

https://www.drbronner.com/