COMPOSTONS COLLECTIF !

Publié le par Résistance verte

#compostons
#compostons

" Compostons collectif ! " est né lors du forum ouvert "La transition : on passe à l'acte !" organisé en novembre 2014 par Loire en transition et les Colibris. Notre objectif est de favoriser le développement des points de compostage collectif dans le bassin stéphanois :

1 - En regroupant les demandes des associations et citoyens désireux d'accueillir un bac dans leur quartier ou de d'en devenir les guides composteurs
2 - En poussant ces demandes collectives auprès de Saint-Etienne Métropole et des mairies de l'agglomération
3 - En assurant la formation de guides composteurs bénévoles qui, eux-mêmes, deviendront formateurs en compostage
4 - En trouvant des solutions alternatives à la construction de bacs de compostage ainsi qu'à leur entretien, à la collecte du broyat et à l'utilisation du compost produit

Qu'est-ce que le compostage ?

Le compostage est la fabrication d’un amendement organique (le compost) à partir de matériaux végétaux ou de fumiers par un processus biologique. Indispensable en jardinage biologique.

Trois objectifs principaux :
• Le maintien de la richesse du sol. Le compost renferme une gamme complète d’éléments fertilisants, c’est donc un engrais naturel.
• La fabrication de l’humus, substance organique complexe, qui seule peut maintenir le sol fertile. L’humus améliore l’aération et le drainage du sol, stimule son activité biologique, favorise son réchauffement au printemps grâce à sa couleur noire, augmente ses réserves en eau et éléments nutritifs, le rend plus facile à travailler.
• Le recyclage biologique de tous les déchets du jardin et de la cuisine.

Les différents types de compostage

• Le compostage en silo
Var
iante du compostage en tas qui a pour principaux avantages de gagner de la place, d’accélérer le processus de compostage. Les matériaux sont placés au fur et à mesure de leur production dans un grand récipient. Le mélange idéal est plus difficile à réaliser qu’avec le tas classique. L’idéal est de disposer d’au moins deux silos, de façon à ce que l’un travaille tandis qu’on rempli l’autre. Des silos à compost en bois ou en plastique sont disponibles dans le commerce. Cependant il est très facile de fabriquer soi-même avec des planches badigeonnées à l’huile de lin (par exemple, des palettes récupérées) ou du grillage à maille carrée avec film plastique.

• Le compostage partagé
C'e
st un phénomène beaucoup plus récent. Le site le plus ancien a été créé en 2002 à Saint-Philbert de Bouaine (85). Rennes en 2006, Nantes et l'Isère en 2007 ont suivi avec la création de plusieurs sites. Depuis 2010/11, les sites se développent de manière importante. A l'étranger, le phénomène est plus ancien, comme par exemple en Suisse et Belgique où les premiers sites se sont développés à partir des années 1980. Le développement du compostage partagé offre de multiples avantages à un territoire : sociaux, environnementaux, et économiques. Le compostage partagé « participe à la vie sociale car il aide à fédérer les habitants autour d’une cause et d’un projet collectif concret. Certains projets associent jardin et compostage et ceux qui apportent simplement leur seau d’épluchures sont insérés dans un lieu de vie collectif qui invite à la contemplation et l’entraide pour des gestes techniques concrets. Le compostage partagé est un compostage en silo installé en pied d’immeuble, dans un quartier où plusieurs familles l’utilisent.
En général le site est composé de plusieurs bacs :
▪ Un bac à broyat : Il contient de la matière sèche riche en carbone qui permet d’aérer et structurer le tas de compost. Ajouté aux déchets, il permet d’éviter les mauvaises odeurs et d’avoir un compost équilibré.
▪ Un bac de dépôt : C’est dans ce bac que les composteurs déposent leurs déchets Les bénévoles brasseront le compost à la fourche et le videront une fois plein.
▪ Un ou deux bacs de maturation : Le compost transféré du bac de dépôt terminera maturation dans celui-ci. Il faut 6 à 8 mois pour obtenir un compost mûr.

Le choix de son emplacement : L’emplacement doit prendre en compte de nombreux critères :
▪ La proximité des habitations
▪ Une surface minimale afin de pouvoir installer 3 ou 4 bacs (environ 10 m²
▪ Espace visible et facile d’accès pour pouvoir amener le broyat
▪ Espace ombragé pour éviter le desséchement des matières en phase de maturation surtout si les bacs sont en bois ou d’être trop humide si trop à l’ombre
▪ Dans un quartier ou un pied d’immeuble dans lequel un minimum de foyers a montré leur intérêt pour l’installation

• Le compostage en tas
Si
l’on dispose d’une masse importante de déchets à composter, on peut, à l’aide d’une fourche à fumier, monter un tas à même le sol, en couches horizontales successives, en mélangeant les matériaux. Le compostage en tas permet de fabriquer rapidement et sur une surface réduite une quantité importante de compost. Il demande un certain travail.

• Le compostage en surface
C’e
st une imitation de ce qui se passe naturellement quand les végétaux morts ou des déjections animales tombent sur le sol et s’y décomposent. Il consiste tout simplement à étaler les matériaux à composter sur la surface du sol. Il demande moins de travail et le sol « profite » beaucoup de ce type de compostage sur le plan biologique.

• Le "lombricompost"
Le
« lombricompost » est du compost fabriqué à partir d’épluchures et autres déchets de cuisine dans un récipient où l’on a introduit des vers. Solution pour ceux qui n’ont pas de jardin. On peut les trouver dans le commerce mais on peut aussi le faire soi même.

Documentations


Pour en savoir plus sur les différents types de compostage
http://www.compostons-collectif.fr/wp-content/uploads/2015/01/les-differents-types-de-compostage.pdf

Le rôle des matières organiques
http://www.compostons-collectif.fr/wp-content/uploads/2015/01/roles-des-matieres-organiques.pdf

Bien réussir son compost, guide pratique (SEM)
http://www.compostons-collectif.fr/wp-content/uploads/2015/02/guide-compost-311012-SEM.pdf

Le compostage domestique (ADEME)
http://www.compostons-collectif.fr/wp-content/uploads/2015/01/compost-doc-ademe.pdf

Le compostage, c'est facile ! (RDD, la cartonnerie)
http://www.compostons-collectif.fr/wp-content/uploads/2015/01/depliant-compost-cartonnerie-rdd-2013.compressed.pdf

Publié dans Environnement

Commenter cet article