STOP ANTENNE

Publié le par Résistance verte

#stopantenne #telephoniemobile #pollution
#stopantenne #telephoniemobile #pollution

Nous ne sommes pas contre la téléphonie mobile mais pour une limitation raisonnables des nuisances qu'elle entraine. Il est maintenant reconnu que les pollutions électromagnétiques ne sont pas sans effets sur la santé. Il s'agit aujourd'hui de limiter la prolifération débridée des émissions d'ondes électromagnétiques notamment en limitant leurs rayonnements à 0,6 volts par mètre en tout lieu de vie. La santé des populations doit primer sur les profits des multinationales. Il faut stopper cette course folle à toujours plus d'antenne relais, toujours plus puissante.

Les pollutions électromagnétiques sont nocives, il y a un risque pour la santé, perte de mémoire, insomnie, maux de tête, fatigue, stress, dépression, cancer…

Nous ne voulons pas de nouveau pylône à Beuclas !
Nous sommes tous concernés.

Collectif prévention Beuclas (St-Jean Bonnefonds)
http://stop-antenne-beuclas.over-blog.com

INFOS
http://www.criirem.org
http://ccarra.revolublog.com
http://www.robindestoits.org
http://www.priartem.fr
http://www.antennesmobiles.fr

MONTBRISON

L’installation d’un nouveau pylône avec antenne relais, en cours chemin des Raines, mobilise les riverains. « On ne nous a même pas écoutés lorsqu’on a proposé une solution alternative ».

http://www.leprogres.fr/loire/2016/01/07/nous-mettons-en-cause-le-choix-d-emplacement-de-l-antenne-free

ÉVITER LE PROCHAIN SCANDALE SANITAIRE

Le gouvernement doit tenir ses engagements et faire voter une loi qui protège la population, pas les intérêts des opérateurs téléphoniques! Les ondes électromagnétiques sont potentiellement dangereuses et il faut faire preuve de précaution pour éviter un risque majeur pour les populations et en particulier les enfants.

Les risques des ondes de téléphonie et des antennes relais sont encore mal connus mais bien réels : risques de tumeurs, risques génotoxiques, perturbations du sommeil, de la mémoire, etc. nous sommes tous concernés par ce bain d’ondes électromagnétiques et des mesures de protection sont indispensables !

L'Assemblée nationale, avec le soutien du gouvernement, avait justement voté en janvier dernier une proposition de loi sur les ondes électromagnétiques pour nous protéger avec quelques mesures de bon sens en particulier en destination des enfants, qui sont les plus menacés car leur boîte crânienne est plus fine et donc plus perméable aux ondes.
Mais le lobbying intense mené par les opérateurs de téléphonie mobile a primé : le texte a été torpillé en commission au Sénat le 10 juin dernier !
Les sénateurs socialistes, UMP et radicaux ont en effet rayé du texte de loi la concertation et l’information systématiques lors d’implantation d’antennes-relais, l’objectif de modération de l’exposition ou encore l’encadrement du wifi ! Pour les Sénateurs, la santé et la protection de la population passent après les intérêts privés des opérateurs !

Laurence Abeille, député du Val-de-Marne (Extrait)

CANCER ET MICRO-ONDES
Cancer et micro-ondes, cellulaire et antenne relais‬ ‪Radio-Canada‬
http://www.youtube.com/watch?v=usdHZV0ffck‬

LES NORMES ACTUELLES SONT FAUSSES
Martin Pall, Biochimiste, Washington State University (Pullman – USA), juin 2014.

Il a été démontré que les champs basses fréquences et micro-ondes agissent en activant les canaux calciques voltage-dépendants. (Un canal calcique est un canal ionique protéique situé dans la membrane des cellules et permettant le transport de l'ion calcium à travers cette membrane / Wikipédia)

La plupart des effets biologiques sont dus à un taux élevé de calcium intra-cellulaire avec pour conséquence, un taux élevé d’oxide nitrique et l’indication de la présence de peroxinitrite ou d’oxide nitrique. Tout ceci, le rôle d’un calcium intracellulaire excessif dû a l’effet micro-onde, les importantes impactes biologiques liées aux champs pulsés ainsi que quelques 20 000 publications scientifiques sur le sujet des effets biologiques liés aux champs micro-ondes, tout ceci donc montre bien que les standards internationaux de sécurité actuels ne prennent pas en compte le risque/danger biologique.

Les standards de sécurité actuels sont basés sur la fausse assomption que les effets prédominants des expositions aux champs micro-ondes et autres champs basses fréquences sont dus à la chaleur (effet thermique).

Toute une série de modifications biologiques dont on dit qu’elles sont engendrées par des expositions aux champs micro-ondes peuvent maintenant être expliquées par ce nouveau paradigme : Les champs électromagnétiques agissent en activant les canaux calciques voltage-dépendants. Ces modifications biologiques sont les suivantes : stress oxydatif, simple et double cassure des brins dans l’ADN cellulaire.

On trouve aussi les effets thérapeuthiques tels que : perméabilité de la barrière hémato-encéphalique, taux de mélatonine très bas et perturbation du sommeil, cancer, infertilité masculine et féminine, dysfonctionnement immunitaire, dysfonctionnement neurologique, dysfonctionnement cardiaque avec tachycardie, arythmie et arrêt cardiaque soudain.

Conclusions :
1 - Les standards de sécurité concernant les champs EMF (ElectroMagnetic Field, champ électromagnétique) et micro-ondes sont faux pour 3 raisons distinctes :
• Les effets sont dus à l’activation des canaux calciques voltage-dépendants et non a l’effet thermique (chaleur)
• Plus de 20 000 études scientifiques font état d’effets biologiques observés alors que nos standards de sécurité actuels prévoient que ces effets ne devraient pas exister. • Les champs pulsés sont plus actifs au niveau biologique que les champs non pulsés
2 - Une grande variété des effets observés suite à l’exposition aux champs électromagnétiques (EMF) peut s’expliquer comme étant causée par l’activation des canaux calciques voltage-dépendants. Ceci est un changement de paradigme concernant l’action des champs EMF et micro-ondes. Nous passons d’un effet thermique (chaleur) à un effet dû à l’activation des canaux calciques (VGCC). Cela n’exclue d’ailleurs pas le fait qu’il puisse exister d’autres effets indépendants. 3 - Des standards de sécurité cohérents concernant les champs électromagnétiques (EMF) et Micro-ondes doivent maintenant être développés. Ceux ci doivent être basés sur les réels effets biologiques. Ils ne doivent plus être basés sur des effets thermiques (chaleur) appartenant à la fiction.

DANGER POUR LA SANTÉ
Les normes d’intensités d'irradiation sont faites pour l'industrie mais pas pour les humains. Nous sommes les cobayes de la pire expérimentation.
Les cellules de notre corps sont attaquées et ne supportent pas les micro-onde pulsées de la téléphonie mobile et la Wifi.
Maintenir les gens dans l'ignorance en créant le doute par des études contraires, payés par l'industrie, sert à mieux nous manipuler…

NOUS EN SAVONS SUFFISAMMENT POUR TOUT ARRÊTER
La première étude parue est française, publiée en 2001 par Roger Santini (Docteur d’État ès Sciences) dans une revue scientifique française (In Presse Médicale), elle porte sur 530 riverains d'antennes. Elle met en évidence par rapport au groupe référent (personnes situées à plus de 300 m ou non exposées) une augmentation significative de la fréquence de certaines plaintes jusqu’à des distances pouvant atteindre :

• l00 m pour l’irritabilité, la tendance dépressive, la perte de mémoire, les difficultés de concentration, les vertiges, problèmes cardiovasculaires, • 200 m pour les maux de tête, les perturbations du sommeil, le sentiment d’inconfort, les problèmes cutanés, perturbation visuelles,

• 300 m pour la fatigue. Les résultats obtenus montrent également une plus grande sensibilité des femmes et des sujets âgés de plus de 60 ans, et soulignent une plus grande nocivité de la position face aux antennes.

Au regard de ce qui précède et afin de protéger les populations riveraines de stations relais et les utilisateurs de téléphones cellulaires, il convient dès à présent d’appliquer le principe de précaution et mettre en œuvre des mesures de radioprotection décrites dans le livre de Roger Santini dès 1998 (Potentialités mutagène et cancérigène des micro-ondes, PresseMédicale). Il y a plus de vingt ans, l’auteur de ce texte concluait un article sur la dangerosité des micro-ondes par ces mots : « (…) on ne peut écarter les risques mutagène et (ou) cancérigène qui pourraient résulter de l'exposition humaine aux micro-ondes ».

SYMPTÔMES DES RIVERAINS D'ANTENNES
Étude scientifique originale sur les symptômes spécifiques des riverains d’antennes relais de Selbitz (Bavière). Mise en évidence d’une relation Dose-Effet des irradiations Dr Horst Eger, Dr Manfred Jahn.

L’étude scientifique a concerné les riverains situés dans un rayon de 400 m des sites d’antennes relais, soit 1080 personnes au total ont participé à l’enquête et au questionnaire avec confidentialité garantie. Il a été observé et établi une corrélation significative par rapport à l’influence de la dose-effets des irradiations HF micro-ondes sur l’humain principalement pour l'insomnie, les dépressions, les symptômes cérébraux, les maladies communes, les infections, les pathologies dermatologiques, le coeur et les troubles de la circulation, les troubles du système sensoriel optique et acoustique, du système hormonal et du système gastro-intestinal. Dans les zones très polluées des groupes 1 et 2 les troubles du sommeil, les symptômes dépressifs (stress), ainsi que les problèmes cardio-vasculaires ont une moyenne respective de 95 %.

LISTE DÉTAILLÉE DE SYMPTÔMES RESSENTIS
par des riverains d'antennes relais GSM / Belgique - Mars 2006

Ces symptômes ne sont pas systématiques et ils s'installent de manière pernicieuse, nécessitant une réelle attention pour s'en rendre compte. Ils varient d'une personne à l'autre, peut-être pour des raisons physiologiques, peut-être en fonction de leur sensibilité ou leur capacité à écouter ce qui se passe à l'intérieur de leur corps. Ces symptômes semblent également, avec le temps, apparaître de plus en plus rapidement à chaque exposition aux ondes, créant une véritable allergie aux ondes et aux champs électromagnétiques. En effet, l'exposition cumulée aux ondes GSM et aux champs électro- magnétiques (liés à l'électricité domestique par exemple) semble faciliter la survenance des symptômes, voire les aggraver.

Sommeil perturbé Ce symptôme est probablement le plus courant. Il survient rapidement après le début de l'exposition aux ondes. Le sommeil est interrompu au milieu de la nuit, généralement entre deux et quatre heures du matin et il est très difficile de se rendormir, comme si le cerveau était très occupé malgré l'absence de pensées précises ou soucis. Le réveil matinal s'accompagne d'une absence de sensation confortable comme celle d'avoir passé une bonne nuit avec un sommeil réparateur. Les souvenirs de rêve sont rares ou inexistants.

Nervosité intérieure, hyperactivité Les neurones sont comme excités et incapables de se calmer. Cela donne une sorte de tension permanente à l'intérieur de soi. Les sensations de calme et de paix en soi disparaissent. La pensée n'est plus fluide, elle est comme saccadée, hachée, morcelée. Les enfants peuvent présenter des signes d'hyperactivité.

Sifflement dans les oreilles Un sifflement permanent dans les oreilles, de même nature qu'après une exposition prolongée à une source de bruit fort (exemple : boîte de nuit).
Saignements du nez Des saignements du nez peuvent apparaître de manière répétée, surtout au réveil, et cela tous les jours pendant plusieurs semaines.

Irritabilité, hostilité Cette tension intérieure provoque un recul du seuil de tolérance par rapport aux événements extérieurs, qui seront ressentis plus facilement comme des agressions. L'on devient facilement irritable, voire explosif et agressif.

Dépression Progressivement la joie de vivre disparaît et la dépression peut s'installer. Les envies, le désir, la libido se réduisent ou disparaissent. C'est comme si le corps, et l'individu dans son ensemble, passe à un stade de fonctionnement de survie.

Inquiétude, anxiété Des sentiments d'inquiétude ou d'anxiété sans raison apparente peuvent apparaître. Ils sont particulièrement décelables au réveil.

Difficulté de se concentrer, d'apprendre, de mémoriser Du fait probablement de cette nervosité artificiellement induite, l'étude, l'apprentissage et la mémorisation sont rendus difficiles. La réflexion est laborieuse, la verbalisation est ralentie et éventuellement laborieuse.

Douleurs rhumatismales et articulaires Ces douleurs apparaissent avec une sensation de resserrement des tissus dans une partie ou l'ensemble du corps.

Douleurs, pressions et tensions au crâne Des sensations de pression sur le crâne, comme une pression d'un doigt appliqué sur le crâne, peuvent apparaître à différents endroits du crâne. Les endroits les plus classiques sont : les tempes, les rochers (juste derrière les oreilles), entre les yeux à la racine du nez, tout en haut du crâne. Ces pressions peuvent voyager d'un endroit à l'autre et donner la sensation que le crâne est en constante déformation, comme si le crâne était enserré entre deux mains invisibles qui le malaxe. Ces pressions peuvent s'accompagner ou être perçues comme des douleurs sourdes, comme des brûlures. Elles peuvent être confondues avec des maux de tête.

Tensions à l'arrière de la tête, dans la nuque et les épaules La nuque peut se tendre, créant des douleurs de tension à l'arrière de la tête et éventuellement dans les épaules et le dos.

Picotements dans le corps Des picotements peuvent apparaître sur l'ensemble du corps et donner l'impression de voyager à la surface du corps, juste en dessous de la peau. Ces picotements peuvent être accompagnés d'une sensation de légers tremblements sous la peau, d'engourdissement, de légères pressions ou de douleurs très légères.

Tremblements dans le corps Ces tremblements peuvent être visibles au niveau des mains ou des pieds.

Douleurs sourdes dans le corps Des douleurs fortes et sourdes comme une brûlure peuvent se focaliser sur une partie interne du corps. Ces douleurs sont soit dans l'os, soit dans les muscles ou parties molles du corps. Ces douleurs peuvent s'étendre et couvrir une zone plus importante du corps ou se déplacer. Elles peuvent être extrêmement douloureuses et être à la limite du supportable.

Altération des sensations de toucher Les sensations au niveau de la peau sont modifiées. Un contact sur la peau laisse comme une trace qui disparaît progressivement.

Serrements au niveau du ventre Les viscères peuvent se tendre et se tordre dans tous les endroits de l'abdomen ou du bassin. Ces sensations peuvent s'accompagner de nausées.

Troubles cardiaques et vasculaires Après une exposition prolongée, le cœur commence à battre irrégulièrement, avec éventuellement des crises de palpitation. Les artères autour du cœur donnent la sensation d'être plus dures.

Altération de la vue Une fatigue oculaire s'installe plus rapidement, la vision devient floue rendant la lecture difficile.

Membres qui dorment La vascularisation semble être affectée. Avec accumulation d'une exposition aux ondes GSM et d'un champ électrique, un bras, voire les deux bras, peuvent « dormir » et être comme morts durant le sommeil, provoquant un réveil désagréable. Les membres affectés sont comme vidés de leur sang.

LA SANTÉ EST PRIORITAIRE

Il faut arrêter de dire que les antennes relais n'ont pas d'effet sur leur environnement. Le peu d'études scientifiques qui existent montrent pour une grande majorité d'entre elles que les antennes relais modifient la sensation de bien-être de leurs riverains ! L'étude de Hardell et Khurana publiée en juillet 2010 dans le International Journal of Occupational Environmental Health constate que parmi les 10 études épidémiologiques s'intéressant aux effets de l'exposition aux rayonnements d'une antenne relais et publiées dans des revues scientifiques depuis 2003, 8 d'entre-elles relèvent un risque accru de cancers ou de troubles neuro-comportementaux chez les personnes résidant à moins de 500 m d'une antenne relais. Il faut arrêter de nier les risques et commencer à agir de façon responsable ! La seule bonne solution, c'est de plafonner le niveau de rayonnement des antennes relais, en limitant leurs rayonnements à 0,6 volts par mètre en tout lieu de vie, toutes fréquences micro-ondes confondues. Le gouvernement pousse à expérimenter ce type de plafond. Mais les opérateurs de téléphonie mobile trainent les pieds et font tout leur possible pour retarder ce projet. C'est irresponsable de leur part, ils n'ont pas le pouvoir de faire ce qu'ils veulent par rapport à des enjeux économiques. La santé est prioritaire : le principe de précaution doit être appliqué.

Michèle RIVASI Député européen, Professeur agrégée de biologie, Vice-Présidente du CRIIREM, Maire-Adjointe de Valence, Ex-Directrice de GREENPEACE, Fondatrice de la CRIIRAD.


La puissance du lobby de la téléphonie mobile (Michèle Rivasi)
http://vimeo.com/86889897

Ce que disent les scientifiques
http://ccarra.revolublog.com/que-disent-les-scientifiques-a1704868

#stopantenne #telephoniemobile #pollution #loire

STOP ANTENNE
STOP ANTENNE

Commenter cet article