LA RAGE DE SAUVER LA VIE DE SON RAVAGE

Publié le par Résistance verte

#écologiesociale
#écologiesociale

Loin des hypocrisies politiciennes, mais proche des urgences du terrain, le nouveau blog "Résistance Verte" se présente comme un outil collectif d'action pour la qualité de vie dans la région stéphanoise, et la réalisation d'une réelle résistance écologiste.

Depuis la COP21, grand nombre d'écologistes ont compris que derrière les beaux discours hypocrites des gestionnaires du système marchand se cache l'exploitation sans limite des hommes, des femmes et de la nature.

Suite à la politique de droite réalisée par les socialistes, il n'était plus étonnant que des politiciens environnementalistes (ex-EELV) commencent leurs carrières avec eux, dans la gestion du désastre, afin de le rendre acceptable. L'écologie politicienne ne fait plus recette, ses politicards affairistes et carriéristes ne sont plus guère crédibles.

Nous rejetons l'écologisme et ses spéculations politiciennes. L'écologie n'est pas un principe idéologique à imposer, mais bien la spécificité de pratiques plus humaines intégrées à un écosystème auto-organisé dans la solidarité, l'égalité et la liberté. L'écologie n'a aujourd'hui plus d'autre voie que sa généralisation unitaire et sociale. Sauver la vie sur la planète ne pourra se réaliser qu'en changeant l'écosystème "monde". Tout y est en interaction, et quand nous agissons dans le local nous construisons aussi le global.

La marchandisation généralisée du monde intoxique de toute part la vie et massacre la nature, pour les profits dégueulasses de ces 1 % qui dominent le monde. La nature de la vie se caractérise par ses facultés d'auto-organisation, et il en est de même pour la vie sociale. Tant qu'une petite minorité d'accapareurs imposera ses règles par la dictature de l'économie et de la technologie, l'équilibre écologique de la société sera détruit et la vie sociale moribonde.
Ceux qui parlent d'écologie et d'environnement en rendant l'humain étranger à la nature, sans comprendre ce qu'il y a d'unitaire dans les écosystèmes, de subversif dans la nature même de la vie, et de positif dans la libre auto-organisation d'une société égalitaire, ceux-là ont dans la bouche un cadavre.

Ce qui intoxique notre environnement nous diminue chaque jour un peu plus, l'empoisonnement de la vie détruit notre monde. Organisons la résistance à la marchandisation mortifère de la société par des expérimentations écologistes non-conformistes.

Nous sommes la nature en révolte !

LA RAGE DE SAUVER LA VIE DE SON RAVAGE
LA RAGE DE SAUVER LA VIE DE SON RAVAGE

Commenter cet article

Nanar 03/02/2016 13:53

Le tract !
https://www.facebook.com/resistanceverte/photos/a.1681162332173401.1073741830.1679168869039414/1681161968840104/?type=3&theater